Décès d’Aïcha Diallo : « Ce que la presse a révélé n’est pas exact ! » (Abdoulaye Diouf Sarr)


Le ministre de la santé et de l’action sociale a déclaré à Ziguinchor, au sortir d’une rencontre avec les acteurs du système de santé des régions de Ziguinchor et Sédhiou, que relativement à l’enquête ouverte pour éclairer la lanterne des Sénégalais, les premiers éléments contredisaient les révélations de la presse.
Selon lui, « ce qui s’est passé à Pikine est très douloureux et je suis très peiné à chaque fois que j’en parle ; mais ce que nous avons noté, c’est que l’information livrée par la presse, en termes de facturation, de réclamation de 200 000 Fcfa, n’est pas exact ! »
Le ministre de la santé et de l’action sociale a ajouté qu’ « au plan clinique, il faut noter que la prise en charge clinique aussi a été bien faite ».
A l’en croire, « cependant, des dysfonctionnements au niveau de la communication avec la maman, des dysfonctionnements en termes d’organisation au service d’urgence et d’accueil ont été notés et doivent être corrigés ».
Abdoulaye Diouf Sarr a insisté sur le fait que « la problématique de l’accueil et de la communication avec les patients et leurs accompagnants, mais aussi en termes d’organisation globale au niveau des services de santé est extrêmement important. ». Il a notamment indiqué que le système du Sénégal était « une référence en Afrique ».
Vendredi 20 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :