Débuté hier, le procès dans le fond encore renvoyé à Mercredi prochain: Vers l'éclatement de la vérité?


Débuté hier, le procès dans le fond encore renvoyé à Mercredi prochain: Vers l'éclatement de la vérité?
Après une multitude de renvois, Modibo Diop ancien DG de l'ASER et ces co-accusés ont comparu hier devant le Tribunal Correctionnel pour Détournement de deniers Publics, Faux en écriture, Surfacturations et Prise illégale d’intérêt, ceci après une instruction qui a duré 3 ans. Poursuivis au départ pour une somme avoisinant 5 Milliards de nos pauvres francs,le Juge instructeur a finalement retenu la somme de 400 Millions de francs.
C'est vers les coups de 12 heures que ce procès tant attendu a finalement débuté. Modibo Diop, Pape Diallo,et Cie étaient sereins et envoyaient de gauche à droite des sourires à leurs proches venus les soutenir.
Dès l'entame du procès les parties concernées ne se sont faits aucune concession, surtout Modibo Diop qui a essayé de ramener Aliou Niang, son prédecesseur à l'ASER, au coeur des débats et ses avocats qui ont tour à tour cherché à l'enfoncer de par sa gestion ténébreuse. Mais le Ministère public, secondé par l'Agent Judiciaire de l'Etat, a démontré le caractère prémédité des agissements des mis en cause, du fait qu'ils ont créé et aidé à créer des GIE pour des proches, comme ce fut les cas avec le gardien de l'ASER ou un Maître coranique qui a eu à bénéficier d'un marché de près de Dix Millions, alors que sa structure n'avait aucune existence légale.Ce qui a fait dire au Procureur que la direction de l'ASER était dans des prédispositions de détourner de l'argent et surtout de voler le contribuable. Pour leur défense, Modibo Diop et Cie ont reconnu les faits, tout en avançant que ces procédés existaient dans toutes les sociétés.
L'ancien Directeur Administratif et Financier Pape Diallo aura été le plus éprouvé par les questions des avocats de Modibo Diop et celle de l'Agent Judiciaire qui ont essayé à maintes reprises de lui faire reconnaître ses responsabilités dans le pillage organisé de l'ASER. Il aura fallu à maintes reprises que le président de séance "lui vienne en aide" en demandant aux avocats de se contenter des réponses à eux founies.
Dès ce premier jour, il est apparu que les 5 Milliards reprochés n'étaient pas une vue de l'esprit et ce procès renvoyé sous huitaine après l'ouverture des débats, risque de révéler beaucoup de choses jusque là cachées. Ainsi, il faudra s'attendre à une guerre sans merci entre d'une part Modibo Diop et Aliou Niang et d'autre part entre Modibo Diop et Pape Diallo, car chacun voudra sauver sa peau au détriment de l'autre...
Jeudi 25 Juillet 2013




1.Posté par woplow le 25/07/2013 11:00
comme le disait ma grand-mère: " DOU MAN REKK, BOKOU MA SI MOKO GEUN"



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016