Débat sur l’ardoise fiscale de l’Assemblée Nationale : La société civile se démarque de Moustapha Diakhaté


Débat sur l’ardoise fiscale de l’Assemblée Nationale : La société civile se démarque de Moustapha Diakhaté
L’appel de Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire de la majorité, invitant à radier de la Fonction publique l’Inspecteur principal des Impôts et domaines Ousmane Sonko, par ailleurs patron des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), ne fait pas l’unanimité auprès des leaders de la société civile.
Interpellés sur les accusations de violation de l’obligation de réserve des fonctionnaires de l’administration publique, formulées par Moustapha Diakhaté contre Ousmane Sonko à la suite des révélations de celui-ci sur le non «reversement d’impôts de la part de l’Assemblée nationale», des responsables d’organisations de la société civile se sont quasiment tous démarqués de cette position. De Mamadou Mbodj, le coordonnateur du M23, à Mouhamadou Mbodj du Forum civil en passant par Bassirou Diomaye Faye, le chargé des revendications du Syndicat autonome des agents des impôts et domaines (Syad), la posture tend à prendre, arguments à l’appui, le contrepied du patron du groupe parlementaire de Bennoo Bokk Yaakaar, dans sa croisade contre l’inspecteur Ousmane Sonko.
Sud Quotidien
 
Mercredi 18 Mai 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :