De Molenbeek à Paris : un an après, la traque des jihadistes se poursuit

Molenbeek, commune belge réputée pour être la base arrière du jihadisme en Europe. Les journalistes du monde entier s'y étaient rendus il y a un an : c'est de là que sont originaires plusieurs kamikazes des attentats de Paris et Bruxelles. C'est ici que Salah Abdeslam, seul survivant parmi les terroristes du 13-Novembre, a été arrêté. Les autorités belges ont promis il y a un an d'agir contre le radicalisme à Molenbeek, de démanteler les cellules jihadistes.


Chasses à l'homme, sirènes de police, crépitement des appareils photo des journalistes… La commune de Molenbeek a été au coeur des opérations anti-terroristes ces derniers mois. Les autorités ont mis en oeuvre un plan de déradicalisation et certains habitants notent des changements. « Je vois qu’il y a plus de surveillance, raconte un homme. Ça change un peu. La surveillance, la police et tout ça… C’est bien ».

Molenbeek a-t-elle guéri ses plaies ? Depuis un an, une centaine de lieux, mosquées, associations ou cafés considérés comme liés au radicalisme, ont été fermés et une cinquantaine d'individus ont également été placés sous surveillance. Le ministre de l'Intérieur avait promis de nettoyer Molenbeek. « Après les attentats j’ai demandé un renfort de police pour des actions notamment contre les trafics de drogue, de faux papiers, d’armes, la traite des êtres humains. Et c’est vrai que nous avons, pendant ces six mois, obtenu des résultats par la fermeture d’un certain nombre d’établissements » confirme Francoise Schepmans, bourgmestre de la commune.
Symboliquement, Molenbeek a aussi inauguré mardi dernier un monument en hommage à toutes les victimes des attentats. Une sculpture intitulée La flamme de l'espoir.

Les enquêtes se poursuivent

Depuis un an, 19 personnes ont été inculpées en Belgique, en lien avec les attentats de Paris. D'abord le seul survivant de ces commandos, Salah Abdeslam, qui a été arrêté à Molenbeek, le 18 mars dernier après une cavale de quatre mois. Son frère, Brahim, habitant Molenbeek également, s'est fait exploser dans le café Le Comptoir Voltaire le 13 novembre, blessant plusieurs personnes.

Parmi les personnes incarcérées en Belgique, un cousin de Salah Abdeslam qui lui a fourni sa dernière planque. Deux hommes dont les empreintes ont été retrouvées dans des caches du réseau. Deux autres sont réclamés par la justice française: Mohamed Bakkali, logisticien présumé, et Mohamed Abrini, mais qui reste pour l'instant en Belgique en raison de son implication dans les attentats de Bruxelles de mars 2016.
« L'enquête est loin d'être terminée, tant au niveau belge qu'au niveau français », a déclaré le Procureur fédéral belge il y a quelques jours. L'un des coordinateurs de ces attentats, belge également, aurait été identifié : il s'agit d'Oussama Atar, Belgo-Marocain de 32 ans. Il avait été emprisonné en Irak, puis libéré à la demande des autorités belges en 2012, pour raisons de santé. Peu après son retour, Oussama Atar disparaissait des écrans radars.

Des procès éclairants

Plusieurs procès se sont ouvert depuis le début de l'année à Bruxelles et ils permettent de comprendre comment ces cellules jihadistes ont pu naître en Belgique. Le procès de Jean-Louis Denis, en janvier dernier a été éclairant. Décrit comme un « gourou auto-proclamé », ce Belge d'une quarantaine d'années s'est converti à l'Islam.Il a été condamné à 10 ans de prison en janvier dernier, pour avoir poussé des dizaines de jeunes à aller se battre en Syrie entre 2008 et 2013. Jean-Louis Denis prêchait depuis la gare du Nord a Bruxelles. Il a fait appel de cette décision et la cour rendra son arrêt la semaine prochaine.

Il y a aussi et surtout, Khalid Zerkani, âgé de 42 ans. C'est « le plus grand recruteur que la Belgique ait connu » selon le procureur. Khalid Zerkani a agi à Molenbeek et autour de lui ont gravité les futurs terroristes du 13 novembre à Paris : Abdelhamid Abaaoud, Chakib Akrouh, Jelel Atar... Khalid Zerkani a vu sa peine aggravée en appel en avril dernier : 15 ans de prison ferme.
Dimanche 13 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :