Dakar et Abidjan ont discuté de "mesures additionnelles" pour assurer la sécurité sous-régionale


Dakar et Abidjan ont discuté de "mesures additionnelles" pour assurer la sécurité sous-régionale
Le président sénégalais Macky Sall a déclaré, samedi à Abidjan (Côte d’Ivoire), avoir discuté avec son homologue ivoirien Alassane Ouattara de "mesures additionnelles" à prendre pour assurer la sécurité dans la sous-région ouest-africaine.
 "Nous avons évoqué un certain nombre de questions liées à la sécurité sous-régionale", a affirmé M. Sall en marge d’une rencontre avec M. Ouattara, à la résidence privée de ce dernier, à Cocody, un quartier d’Abidjan.
"Il faut aussi que toutes les mesures d’accompagnement, pour faire face à ce fléau, car il n’y a pas que la dimension sécuritaire", a ajouté le chef de l’Etat sénégalais.
Macky Sall a ajouté que "nous devrons, sans délai, voir quelles mesures d’action fortes prendre, au-delà des efforts de chaque pays".
Le président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a été accueilli par le premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan vient présenter ses condoléances à son homologue ivoirien Alassane Ouattara, à la suite de l’attaque terroriste de Grand-Bassam. 
Aussitôt à sa descente d’avion, le président Macky Sall, accompagné par le premier ministre ivoirien s’est rendu à Grand-Bassam où il a visité l’hôtel "Etoîle du Sud", un des réceptifs attaqués par les assaillants.
Macky Sall a signé le livre des condoléances des familles des victimes et déposé une gerbe de fleurs à côté de la plage qui avait reçu la visite macabre des terroristes.
Des hommes armés ont perpétré une attaque dimanche dernier à Grand-Bassam, une cité balnéaire située à une quarantaine de kilomètres d’Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire, tuant 19 personnes. 
L’attaque a été revendiquée par l’organisation terroriste Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). 
 
Samedi 19 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :