Dakar au coeur du trafic international de véhicules de luxe : La voiture volée de Marco Verratti retrouvée dans la capitale sénégalaise


Deux histoires de trafic international de véhicules de luxe alimentent la chronique. Des enquêtes qui s’avèrent compliquées pour la Division des investigations criminelles et pour Interpol, avec la complexité du dossier aux multiples ramifications…
Dakar plaque tournante des voleurs de voiture ? La question mérite d’être posée, si l’on sait qu’il y a au moins deux affaires qui secouent la capitale ces derniers temps.
D’abord, c’est l’histoire de ce coup de filet d’Interpol et de la Division des investigations criminelles (Dic) évoquée par «Libération» dans son édition d’hier.
D’ailleurs, Lansana Wagué et Mamadou Diallo qui ont été alpagués par la Dic dans une affaire de trafic international de véhicules et de motos de luxe, ont bénéficié hier d’un retour de parquet. Ils sont actuellement en garde à vue dans les locaux du commissariat spécial du Port.
D’autres individus impliqués dans ce vaste réseau qui opérait entre Paris et Dakar, sont actuellement recherchés par les hommes du Commissaire Ibrahima Diop, le Chef de la Division des investigations criminelles (Dic).

LA VOITURE DE VERRATTI RETROUVÉE A DAKAR

La valeur marchande des trois véhicules de marque Range Rover et des deux motos « Tmax » saisis par les flics, est estimée à plus 300 millions Cfa. La voiture du joueur du Paris Saint Germain fait partie de celles qui sont acheminées frauduleusement à Dakar. Volés en France, ces véhicules ont été conduits à Dakar via la voie terrestre. Une fois dans la capitale sénégalaise, les Range Rover devraient être conduits au Mali pour y être vendus dans le marché noir.
Toutes les précautions avaient été déjà prises dans ce sens par les mis en cause et leurs complices basés dans l’Hexagone, pour tromper la religion des enquêteurs de la Dic et d’Interpol. De vrais-faux documents avaient même été confectionnés à cet effet, pour permettre aux véhicules incriminés de circuler en toute quiétude. La Dic poursuit ses investissements.
D’autres arrestations sont en vue. Cette affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets, est loin de connaître son épilogue.

UNE AUTRE AFFAIRE INTRIGANTE

L’autre histoire concerne une voiture 308 nouveau modèle sur laquelle le nom de Massamba Coki est cité. Celui-ci qui a été arrêté par la Dic, «paie pour son amitié» avec l’un des protagonistes, Moustapha Cissé qui est très recherché. C’est lui qui a mis en rapport l’acheteur et le vendeur, nous apprend-on. Moustapha Cissé introuvable, Massamba Koki a été retenu. Et l’enquête se poursuit. Mais le nœud du problème dans ce vol de voiture, c’est surtout «le certificat de conformité» qui lui aurait été délivré avant sa régularisation au service des mines, pour immatriculation, alors qu’Interpol s’est bel et bien rendu compte qu’il s’agit d’une voiture volée. Une affaire prise très au sérieux et qui intrigue les enquêteurs et Interpol. Les mis en cause qui n’ont pas réussi à échapper à la justice ont ici aussi obtenu un retour de parquet.
Mercredi 30 Décembre 2015
Dakaractu




1.Posté par pape le 31/12/2015 13:27
www.voiturevolee.com ; www.voituyre-moto-volee.com ; www.vehiculesvoles.com , wwwx.vehicules-voles.fr , www.motosvolees.com , www.moto-volee.com , www.scootersvoles.com Pour signaler les voitures volées en France , en Belgique , en Suisse , au Maghreb et en Afrique Francophone .

Bon Courage

2.Posté par dordorat le 06/01/2016 00:17
au lieu de travailler il reste plus qu'a aller voler des voitures, quand on a pas on vole ou est la dignité tout ce résume avoir, posséder pour exister et jusqu'ou accepte t-on d'aller pour accéder à cette frénésie d'avoir dans un monde illimité



Dans la même rubrique :