DU RÉVEIL EN CATASTROPHE DU DÉPUTÉ E SEYDINA FALL (Mamadou Lamine BA)


DU RÉVEIL EN CATASTROPHE DU DÉPUTÉ E SEYDINA FALL (Mamadou Lamine BA)
Les déclarations d'Abdoul Mbaye, faites lors du lancement de son « ACT (Alliance pour la Citoyenneté et le Travail) a apparemment affolé plus d’un dans le parti présidentiel. Après le fouillage raté de Mme Aminata (Mimi) Touré, de ne pas se souvenir qu’Abdoul Mbaye et Macky Sall aient gardé les vaches ensemble au point que l’appelle « mon Macky », c’est au tour du parlementaire Seydina Fall de se réveiller en catastrophe et verser des balivernes.
« Abdoul Mbaye n’est pas reconnaissant vis-à-vis du chef de l’Etat. Il est très mal placé pour nous empêcher de dormir. C’est même honteux de sa part (…...). Il est trop petit pour barrer la route au chef de l’Etat », a déclaré le député républicain dans les colonnes de La Tribune.  Analysons.
Reconnaissance. En quoi Abdoul Mbaye doit-il être reconnaissant envers le Président Macky Sall ? Pour l’avoir nommé Premier Ministre ? Non, pas ça, non surtout pas que ça. C’est le profil (Compétence et Ethique) de M. Mbaye qui l’a propulsé à cette station, devant les compagnons du candidat Macky Sall après son élection en 2012. 
Empêcher de dormir. M. Fall, volontairement ou inconsciemment, rappelle aux sénégalais ce qu’ils savent déjà. Que le député sénégalais dort au parlement. « Le député sénégalais est payé à ne rien faire », disait Barthélémy Diaz, député socialiste… Seydina Fall dort, à point fermé, à telle enseigne que le premier « ACT » posé par M. Mbaye a provoqué un réveil brutal et en catastrophe chez lui.
Barrer la route : Abdoul Mbaye n’est pas et est loin de ressembler, physiquement, financièrement ou intellectuellement, à un coupeur de route. Mais de quelle route parle M. Fall ? Celle qui mène à la présidence de la république du Sénégal ? Elle est balisée à tous les citoyens, à ce que je sache, au Sénégal. Donc pas besoin de « barrer une route » qui est ouverte à tout le monde. 
« Abdoul Mbaye est un homme assoiffé de pouvoir. Un homme avide qui, depuis qu’il a été démis de ses fonctions, a perdu la tête. Il veut prendre sa revanche. Nous n’avons pas besoin de personnes aigres comme lui », a renchérit M. Fall, qui refait la trajectoire de Macky Sall (bousculé par le PDS, il démissionne, rend les honneurs acquis sous la bannière de ce parti et va à l’assaut du pouvoir). Où est le scandale ?
Le surnommé Bougazelli n’exclut pas de « saisir ses autres collègues députés et faire une proposition de loi sur la question des fonds de l’ancien Président tchadien ». Je rêve. Merci de bien vouloir vous ressaisir (tous les députés) et éclairer le contribuable sénégalais sur les impôts non reversés des salaires des « dépités » avant de passer à autrui. 
Mamadou Lamine BA
Citoyen sénégalais
ballamine@gmail.com
Mardi 17 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :