DRAME À DAROU NAHIM : Un homme de 65 ans agressé à mort par des assaillants


DRAME À DAROU NAHIM : Un homme de 65 ans agressé à mort par des assaillants
Encore un cas de vol à main armée suivi de meurtre. Le drame a eu lieu au village de Ndam, dans la commune de Darou Nahim, à quelques encablures de la ville sainte de Touba. Selon le journal La Tribune, les assaillants ont fait irruption, la nuit du mardi à mercredi vers 23h, dans une maison et ont agressé à mort un vieux de 65 ans, répondant au nom de Serigne Dia et sa famille. (Son frère Mor Dia, actuellement sous surveillance à l'hôpital Matlaboul Fawzeyni, ainsi que sa fille, Faty Dia et son épouse, blessées). Le vieux, père de 7 enfants, n'a pas survécu aux coups de machettes qui lui ont été administrés. 
Il a, en effet, succombé à ses nombreuses blessures. Tandis que son frère, Mor Dia, présentement entre la vie et la mort, s'en est sorti avec une main totalement sectionnée. 
Alors que son épouse, elle, a reçu un coup de machette au cou, ainsi que sa fille. Ces dernières ont eu la malchance de se trouver sur les lieux au moment de l’assaut des malfaiteurs, au nombre de trois.  
Si l’on en croit les témoignages recueillis sur place, La Tribune révèle que les agresseurs, apparemment, n’étaient pas venus cette nuit-là, pour voler le bétail, mais régler un compte au vieux, qui selon toujours les témoins, a été un témoin à éliminer. Parce que «quelques jours avant cet ultime assaut, les bandits avaient emporté 15 moutons», soutiennent une des sources. «Comme l’affaire était pendante en justice et que le vieux devait aller témoigner, ils ont certainement voulu l’éliminer pour l’empêcher de parler», a révélé une autre source. Un des assaillants, du nom de Thierno Bâ, a malencontreusement, au moment de l’agression, laissé sa pièce d'état civil (un extrait de naissance), sur les lieux du drame. Ce qui peut à bien des égards constituer une véritable pièce à conviction pour l’enquête. Après leur assaut, les malfrats se sont fondus dans la nature. La gendarmerie a ouvert une enquête. 
 
Jeudi 9 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :