DJIBY SY SUR LES REMOUS SUR LA DISTRIBUTION DU RIZ A MATAM : «Le positionnement politique au sein de l’Apr est derrière tout ça»

L’agitation notée autour de la distribution de riz aux chefs religieux du département de Matam continue de défrayer la chronique. Mis en cause dans cette affaire par certains partisans du Président de la République, le député Farba Ngom est défendu par des leaders de l’Alliance Pour la République (APR) à l’instar de Djiby Sy qui explique cette situation par des positionnements internes.


Djiby Sy, responsable politique de l’Alliance Pour la Ré- publique (APR), par ailleurs chef du Centre fiscal de Kaolack, a assimilé à une tempête dans un verre d’eau, l’agitation créée autour de la distribution de riz aux chefs religieux du département de Matam.
Réagissant à la situation consécutive au rejet supposé par certains dignitaires religieux du quota offert par le Président Macky Sall, l’inspecteur des impôts et domaines minimise les faits. «Chaque année, le Président de la République, dans sa générosité légendaire, offre des vivres aux chefs religieux du département et c’est l’honorable député Farba Ngom qui était investi des responsabilités de sa distribution. Cette année, absent du territoire national, il avait confié cette tache au maire de Thilogne. Malheureusement, ce dernier s’était reposé pour certaines localités, ce qui a engendré des difficultés avec certains récipiendaires. Depuis, tout est rentré dans l’ordre», a rappelé le responsable «apériste» au cours d’un point de presse depuis la capitale du Saloum.

«Commençons par balayer devant notre propre avant d’appeler à des retrouvailles quelconques»

Plus les modalités de cette distribution de riz, c’est l’exploitation médiatique du camp opposé qui indispose ce proche de Farba Ngom. «Ce sont des personnes tapies dans l’ombre qui tirent les ficelles, ils en veulent tout simplement à la personne de l’honorable député Farba Ngom mais ils ignorent que ce dernier ne s’est pas autoproclamé coordonnateur et mandataire de l’APR mais c’est le Président Macky Sall qui l’a désigné. Le positionnement politique est derrière tout ça», se défend-il.
Selon lui, à l’heure où le Chef de l’Etat promeut un dialogue national inclusif, il serait malvenu d’entretenir des dissensions internes au sein de l’APR. «Commençons par balayer devant notre propre avant d’appeler à des retrouvailles quelconques. Travailler à l’unité au sein de notre parti en perspectives des locales de 2017, c’est le seul challenge qui vaille pour la famille politique de Macky Sall», conclut Djiby Sy. 
Vendredi 8 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :