DISCOURS SALÉ DE SALEH : 'Nous ne fondons pas notre sécurité sur l'appréciation que Samba ou Demba peut en faire... On verra de moins en moins certaines ambassades s'autoriser certaines libertés dans ce pays'


Samba ou les États-Unis et Demba, l'autre nom que Mahmoud Saleh a semblé donner à la France, ne peuvent pas, par l'appréciation qu'ils font de la sécurité de leurs concitoyens par rapport au terrorisme,  amener le Sénégal à avoir certains comportements et à verser dans l'affolement. C'est en substance ce qui peut être compris dans cette phase du ministre d'État auprès du Président Macky Sall.  ''Nous ne fondons pas la sécurité  de notre pays sur l'appréciation que Samba ou Demba peut en faire...'' D'ailleurs, martèle l'invité du Grand Jury de ce dimanche : ''On verra de moins en moins certaines ambassades s'autoriser certaines libertés dans ce pays. '' Une manière pour l'État du Sénégal de s'affirmer et d'affirmer sa volonté de faire fonctionner pleinement sa souveraineté en tant qu'État indépendant.

Mahmoud Saleh le dira clairement durant l'entretien. " Il n y'a pas de silence du Gouvernement. Le gouvernement a agi à assurer la sécurité de son pays et c'est cela qui est attendu de lui. Il faut que les citoyens soient rassurés. Les autorités qui ont alerté leurs concitoyens ne se sont pas adressés aux citoyens Sénégalais... Ce n'est pas une alerte qui était adressée aux Sénégalais. La sécurité est assurée... Le gouvernement ne saurait être un facteur qui distille la peur, l'angoisse... La souveraineté c'est être capable de faire face aux autres. ''

Interpellé sur la véracité des opinions des ambassades Américaine et Française, il répondra juste ceci :  '' peut-être, peut-être pas. ''


POLITIQUE

Retrouvailles entre les Présidents Wade et Sall ? Mahmout Saleh refusera de dire '' jamais '', même s'il confie que les deux hommes ne collaborent guère directement. '' Wade et Macky ne se parlent pas directement ''. Pour lui, une alliance électorale est toujours possible si jamais ''  les circonstances politiques du pays l'exigent. '' Il dira ne pas croire à la thèse de l'exil de Karim Wade. '' À ma connaissance, non. Karim Wade n'est pas exilé! "

Par rapport à Khalifa Sall, Saleh souhaiterait que son immunité parlementaire soit levée pour que justice soit dite sur cette affaire de détournement. Il estime, en passant, que personne n'est à l'abri de Dame Justice en cas de malversation ou de détournement. '' Le Président Macky Sall ne protégera personne qui serait soupçonné de malversations. Rien n'indique que c'est des dossiers clos. Il est le seul juge du rythme, '' parlant '' des dossiers sous le coude de son mentor.



Il minimisera tout de même l'affaire Yevuz Sélim...
Dimanche 29 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :