DIRTY DIESEL : Le silence préoccupant du Ministre de l'Energie, des députés et de la société civile


DIRTY DIESEL : Le silence préoccupant du Ministre de l'Energie, des députés et de la société civile
Le Sénégal est un pays de paradoxes. Autant la liberté d'expression est consacrée et vivifiée, autant le mutisme est érigé mode de gouvernance. Des citoyens sont tués lâchement tous les jours sur les routes par des indisciplinés, des centaines de malades sont  quotidiennement éconduits et mal accueillis dans les structures sanitaires, aucun ministre, aucun député ne réagit à " ces malheurs" vécus par les populations.
Le dernier scandale que Dakaractu a largement relayé, et qui met à nu des tripatouillages du carburant par des traders et des sociétés pétrolières sénégalaises et étrangères, semble aussi laisser de marbre les autorités gouvernementales et parlementaires. C'est comme si les vrais problèmes qui touchent la vie des sénégalais "n’intéressent" pas nos gouvernants. Sinon comment comprendre le mutisme du ministre de l’énergie et même des députés? Le scandale du "dirty diesel" révélé par Public Eye n'est pas une affaire "banale" avec laquelle le gouvernement devrait jouer à l'autruche. Il est question de la santé des sénégalais qui les ont mandatés et élus. Monsieur le ministre de l’énergie, honorables députés et membres de la société civile, pensez vous que la santé des populations est moins importante que le HCCT ou vos agendas politiques qui retiennent toute votre attention?
Monsieur le ministre de l'énergie, chers activistes du Forum civil, de la Raddho, d'Amnesty, le Sénégal vous écoute!
Samedi 17 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :