DIOURBEL - Fiasco total des 72 heures de la jeunesse de l’Apr, Mara Diop accuse les responsables du parti


DIOURBEL - Fiasco total des 72 heures de la jeunesse de l’Apr, Mara Diop accuse les responsables du parti
La jeunesse Apériste des 11 communes de Diourbel est dans tous ses états. Elle ne décolère pas depuis samedi, contre les responsables politiques du parti présidentiel qu’ils accusent de ne rien faire pour remobiliser le parti. Les 72 heures qui devaient démarrer hier ont avorté pour cause de problème financier. En effet, l’idée agitée depuis plusieurs semaines par les jeunes a été de mettre un terme à la léthargie qui fait sombrer le parti en organisant des journées de réflexion ponctuées d’actions de solidarité.  
Malheureusement, l’échec a été cuisant. Même la journée de don de sang n’a pu se tenir. En à croire Ousmane Diop dit Mara, « il s’agit d’une humiliation, d’un affront à laver ».  Pour le jeune responsable de Ndindy qui a parlé au nom de ses camarades des 11 communes du département à savoir : Ngoyé, Dank Sène, Patar , Touré Monde, Keur Ngalgou, Diourbel, Ndindy, HGadd, Taiba Moutoufa, Tôki etc…  « les responsables adultes n’aident pas le Président Macky Sall en entretenant avec la jeunesse des relations  conflictuelles et en refusant de s’investir pour la massification et le remobilisation de l’Apr aux fins de consolidation des acquis électoraux enregistrés lors du dernier référendum. Aucun responsable n’a réagi alors que nos délégations sont allées s’entretenir avec eux. Pour un grand parti comme le nôtre, nous n’avons même pas été capables de mobiliser la modique somme de 2 400 000 millions de francs. C’est affligeant et nous sommes devenus la risée dans tout Diourbel ». Mara Diop rappelle, en passant, que ce sont les communes rurales et surtout leurs franges jeunes qui ont pesé lourd sur la balance lors des joutes référendaires ».


Bara M'baye Faye, responsable jeune de Patar d’abonder dans le même sens. « Les adultes ne sont intéressés que par les postes de responsabilités. Dès qu’ils s’accrochent, ils oublient la base et ne refont surface qu’à l’approche  de nouvelles élections ». Un appel solennel sera lancé à Thérèse Faye…histoire de lui demander de veiller à ce que la Cojer départementale soit installée de manière transparente. Les jeunes mettent en garde contre le forcing que certains responsables adultes seraient en train de préparer pour imposer leurs protégés.
Dimanche 5 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :