DIOUF SARR APRÈS HUIT MOIS DE MISE EN PLACE DE L’UCG : « Dakar est devenue une ville propre »

En tournée à Dakar, le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire se dit satisfait du travail de l’Unité de Coordination de la Gestion des déchets solides (UCG), huit mois après son installation. D’ailleurs, Abdoulaye Diouf Sarr déclare que la capitale est devenue une ville sans déchets.


DIOUF SARR APRÈS HUIT MOIS DE MISE EN PLACE DE L’UCG : « Dakar est devenue une ville propre »
« De l’avis général de la population, Dakar est devenue une capitale propre. » C’est ce qu’a assuré le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire. Pour Abdoulaye Diouf Sarr, cette tournée entre dans le cadre d’une visite de terrain qu’il effectue régulièrement pour apprécier l’état des opérations de nettoiement.
Tout au début, était de rigueur l’objectif d’un zéro olympique, c’est-à-dire faire en sorte qu’il y ait zéro ordure, zéro herbe sauvage, zéro ensablement, zéro gravat et zéro encombrement. Selon Diouf Sarr, la remarque est qu’il n’y a plus d’ordures dans les communes de Dakar et les herbes sauvages ont été vaincues. Le maire de Yoff donne l’exemple de l’échangeur de la Foire où on trouvait beaucoup d’herbes sauvages.
« Les opérations de désensablement se poursuivent avec la collaboration de l’Ageroute », martèle le ministre. Ainsi, il renseigne que l’objectif zéro gravat est à atteindre avant la prochaine évaluation. Toutefois, il reconnait que ce n’était pas facile dès le début des travaux.
Cette visite coïncide avec le Conseil des ministres décentralisé que va abriter la région de Dakar du 19 au 23 prochain. Et de déclarer dans ce sens : « Il est tout à fait normal que chaque ministère fasse le point et regarde effectivement la situation. » En matière de propreté, il s’agit selon lui, d’un travail décisif et difficile parce qu’un coin balayé aujourd’hui est surchargé d’ordures dès le lendemain.
Quant à la fermeture de la décharge de Mbeubeuss, il soutient : « Dans le cadre du PNG (Projet national de la gestion des déchets solides) avec la Banque islamique et d’autres partenaires, toutes ces questions seront bien prises en charge et définitivement réglées, au bonheur des populations. »
Mardi 19 Juillet 2016
Dakaractu




1.Posté par Pixel le 19/07/2016 16:03
Dans quel Dakar vit-il ce ministre??Dakar n'est pas une ville propre alors pas du tout, il faut penser a travailler au lieu de prononcer des slogans creux et faire de la politique politicienne.
Vous n'avez rien fait du tout ,le sénégalais doit changer de mentalité et travailler pour rattraper le retard sur les autres pays. Au lieu de cela, on passe notre temps dans des débats stériles, politiques à longueur de journée.

Mettez-vous au travail car nous vous avons élus pour cela.



Dans la même rubrique :