DEUX ANS APRES LE GROUPE CONSULTATIF DE PARIS : Le Sénégal a «empoché» 3 077 milliards de FCfa

Deux ans après la réunion du Groupe consultatif de Paris, les bailleurs de fonds sont passés à l’acte à une vitesse phénoménale. Sur les 3729 milliards promis, 3077 milliards de FCfa ont été engagés. Ce qui signifie qu’à deux ans de l’arrivée, à terme, du Plan d’Actions Prioritaires (2014-2018), 82,5% des engagements ont été déjà concrétisés.


DEUX ANS APRES LE GROUPE CONSULTATIF DE PARIS : Le Sénégal a «empoché» 3 077 milliards de FCfa
Macky Sall et son Gouvernement, notamment le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, peuvent exulter. Deux ans après la tenue du Groupe consultatif de Paris (France), les bailleurs de fonds passent à la caisse à une vitesse grand «V».
En effet, sur les 3729 milliards de FCfa promis, 3000,77 milliards de FCfa ont été déjà engagés si on prend compte le dernier financement de la Banque Islamique de Développement (BID) qui a été de 132,2 milliards de FCfa.
En clair, alors que les bailleurs de fonds ont encore deux ans pour respecter les promesses faites à Paris, 82,5 % des engagements ont été déjà concrétisés. Le Plan d’Actions Prioritaires (PAP), bras armé du Plan Sénégal Emergent (PSE), s’étale jusqu’en 2018. Interpellé hier, le Directeur général des Finances a confirmé les informations de Libération.
Pour Moustapha Bâ : «La communauté internationale a adhéré à la vision du Président Macky Sall déclinée à travers le Plan Sénégal Emergent et a concrétisé son accompagnement par l’approbation des financements en faveur du Sénégal à hauteur de 3077 milliards de FCfa, qui est assez exceptionnel. Cela veut tout simplement dire que la communauté internationale, les bailleurs de fonds, soutiennent la politique économique et sociale du Sénégal.»
Il faut préciser que, lors de la réunion du Groupe consultatif à Paris, la délégation conduite par Macky Sall cherchait 1853 milliards de FCfa auprès des partenaires publics.
Après un premier tour de table, le Sénégal avait reçu des promesses de 3000 milliards de FCfa alors que la rencontre ne faisait que commencer. Rien que la BID, qui a accordé récemment 132,2 milliards au Sénégal, a décaissé globalement 477,1 milliards de FCfa, ce qui représente un taux de concrétisation des engagements financiers de cette institution à 86,7%.
Mercredi 24 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :