DETOURNEMENT PRÉSUMÉ A LA MAIRIE DE DAKAR : ​Khalifa Sall confondu par trois de ses collaborateurs


Selon La Lettre Quotidienne, en examinant les comptes de gestion et les comptes administratifs de la Ville de Dakar durant la période considérée, les vérificateurs se sont arrêtés sur les mouvements de fonds concernant le chapitre 13 («Cabinet du maire») du compte 6490 («Dépenses diverses»).
A en croire nos confrères, les crédits affectés à ce compte servent à alimenter la caisse d’avance. Celle-ci est provisionnée à hauteur de 30 millions par mois. Ce qui porte le total de l’enveloppe à 1 milliard 830 millions de francs CFA pour 2011-2015.
L’Ige a relevé que ces fonds ont servi, officiellement, à l’achat de mil et riz. Les vérificateurs indiquent que durant 5 ans la Ville de Dakar a acheté mensuellement l’équivalent de 15 millions de chaque denrée auprès du Gie Keur Tabaar.
Pour le renouvellement du stock, le gérant des fonds présentait au receveur-percepteur municipal deux factures définitives et deux procès-verbaux de réception.Il s’est avéré que le Gie Keur Tabaar n’a jamais fourni du riz et du mil à la mairie de Dakar. Cette information aurait été confiée aux enquêteurs de la Dic par Mbaye Touré, le directeur administratif et financier de la Ville, Amadou Moctar Diop, coordonnateur de l’Inspection générale des services municipaux, Ibrahima Yatma Diao, le chef de la Division financière et comptable.
Ce trio a précisé lors de son audition que la caisse d’avance existe depuis 2003 à la Ville de Dakar. Les dépenses qu’elle supporte sont ordonnées par le maire lui-même. Ce qui expose Khalifa Sall et certains de ses collaborateurs à des soupçons de prévarication soulevés par l’Ige dans son rapport.

La lettre Quotidienne
Mercredi 22 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :