DÉTOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS : Serigne Ababacar Faye prend 6 mois ferme


Serigne Ababacar Faye, l’ami du directeur du Centre Polyvalent de Thiaroye Gare a été condamné à 1 an de prison dont 6 mois ferme pour detournement de deniers publics. Quant à son acolyte Silèye Ibrahima Djigo poursuivi pour recel, il en a pour 1 an dont 45 jours ferme.

Comme la plupart des communes à Dakar, celle de Thiaroye Gare avait acheté du matériel scolaire dont des cahiers à l’effigie des édiles locaux qui se sont succédé, craies, du matériel géométrique entre autres pour les distribuer à ses élèves comme chaque année. Pour l’année courante, les fournitures achetées pour un montant de 3 millions de francs cfa étaient stockés depuis le mois d’août dans une salle au Centre polyvalent de cette localité. Cependant, ils ont été subtilisés par Serigne Ababacar Faye, membre de la commission pour la confection des cartes d’identité nationales la nuit du 5 octobre 2017. Qui a fracassé les portes où se trouvait le butin. Une plainte déposée par le maire Babacar Sène et le directeur du centre a permis d’auditionner tous les travailleurs dudit local. Et l'enquête a permis de mettre la main sur une partie de la marchandise à savoir 4 cartons de cahiers entre les mains du commerçant Silèye Ibrahima Djigo. Interrogé, le présumé cambrioleur a déclaré les avoir ramassé. Déférés tous les deux pour vol de deniers publics et recel, les mis en cause ont soutenu leurs mêmes déclarations à l’enquête de police. «Effectivement, c’est moi qui lui ai vendu les cahiers. Il m’a donné la somme de 100.000 francs cfa. Le directeur du centre m'a donné les clés du local que je détenais par devers moi. Mais j'ai ramassé les 14 cartons de cahiers de 96 pages dans la rue. Et je les avais mis dans un placard du centre avec l’aide d’enfants. Je ne les ai pas volé», avait-il déclaré sans avocat. Pour le présumé receleur, Silèye a soutenu qu’il ignorait l’origine douteuse des cahiers. «Je connais Ababacar et c’est la raison pour laquelle j’ai acheté les cahiers. Il était venu chez moi avant même que je ne descende du travail. Il m'a vendu les 14 cartons de cahiers de 100 pages à 98.000 francs, 7 mille francs l'unité. Mais il coûte 11.000 francs dans les normes. Je le connais c'est ce qui m'a poussé à les acheter», a affirmé le propriétaire de papeterie. Constitué pour défendre les intérêts de la mairie de Thiaroye, Me Boubacar Dramé a attesté : «Ce sont des cahiers à l'effigie de l'ensemble des maires qui se sont succédé à Thiaroye gare. Il y'a 58 cartons de 100 pages, 33 cartons de 32 pages, des cartons de craie du matériel de géométrie entre autres qui ont été soustraits. Le préjudice subi s’élève à 6 millions et non 3 millions. Et voilà l'acte de dotation qui prouve que l'État accompagne les collectivités locales. C'est une effraction qu'il a commise et non une infraction. Pour le commerçant, il a voulu faire un profit. Et il a acheté à vil prix, donc il n'ignore pas l'origine illicite. Il avait une claire connaissance de la marchandise. Ce sont des biens appartenant à beaucoup de personnes, donc tous les 2 méritent une sanction exemplaire. Les infractions sont suffisamment caractérisées et graves. Je demande de les déclarer coupables, de recevoir la constitution de la partie civile de la mairie de Thiaroye Gare. En lui allouant la somme de 7 millions de francs cfa», a confirmé le conseil. Pour la défense de Silèye Djigo, Mes Mouhamadou Diaw et Abdou Aziz Djigo ont demandé la relaxe pure et simple, à titre subsidiaire une application bienveillante de la loi. Selon les avocats, même si Silèye a acheté à vil prix, il faut que l'élément intentionnel soit caractérisé pour le délit de recel. Il était de bonne foi quand il les achetait car Faye lui avait dit avoir acheté les cahiers. Toujours selon leur conviction, c'est une enquête bâclée. Finalement, Serigne Ababacar Faye et Silèye Ibrahima Djigo ont été condamnés respectivement à 1 an d’emprisonnement dont 6 mois ferme et 1 an dont 45 jours ferme. Aussi, ils devront allouer à la mairie de Thiaroye Gare la somme de 4 millions de francs cfa pour toutes causes de préjudices confondues.
 
Mardi 31 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :