DÉTENTION PROVISOIRE DU MAIRE DE DAKAR : Khalifa Sall boucle ses 100 jours à Rebeuss

Ce mercredi, Khalifa Sall, en détention provisoire à la Maison d’arrêt de Rebeuss va faire 100 jours derrière les barreaux. Une série d’activités sera organisée dans l’enceinte de l’hôtel de ville de Dakar pour le soutenir.


Le séjour en prison du maire de Dakar commence à durer. Khalifa Sall va, ce mercredi, boucler ses 100 jours derrière les barreaux de la Maison d’arrêt de Rebeuss. C’est dans la nuit du 07 au 8 mars dernier qu’il a été envoyé dans sa cellule.
Ce, après qu’il a été inculpé des faits de détournement de deniers publics, association de malfaiteurs, et faux et usage de faux. L’édile de Dakar est accusé d’avoir détourné un montant total de 1,8 milliard de francs Cfa entre 2011 et 2015 à travers la Caisse d’avance de la mairie de Dakar. Depuis son arrestation, les avocats qu’il a commis n’ont ménagé aucun effort pour le tirer d’affaire.
Ces derniers ont déclenché d’âpres batailles judiciaires pour lui tirer des griefs de Dame justice. Hélas, jusque-là, les conseils du premier magistrat de la capitale sénégalaise n’ont encore rien gagné. Ils avaient commencé par demander une liberté provisoire pour leur client. Mais, toutes les requêtes formulées ont été tout simplement rejetées par la Chambre d’accusation. Les robes noires avaient également saisi cette même juridiction pour demander l’annulation de la procédure.
En rendant sa décision, la Chambre d'accusation avait suivi le parquet, qui avait demandé à ce que les requêtes des avocats de la défense notamment sur la demande de mise en liberté provisoire de l’édile de Dakar et l’annulation de la procédure soient rejetées. En effet, le parquet s’était opposé à une éventuelle saisine du Conseil constitutionnel. Le dossier ne pourra plus, comme le voulaient les avocats, être transmis au Conseil constitutionnel.
Le juge, en donnant son verdict, a estimé qu’il n’y avait pas lieu de saisir cette juridiction sur la requête pour relever l’exception d’incompétence de l’Inspection générale d’Etat à auditer la municipalité de Dakar.
Dès les premières heures de son interpellation, Khalifa Sall était le détenu qui recevait le plus grand nombre de visites.
Mais depuis le 10 mai, il a refusé de recevoir des visites au parloir. D’ailleurs, le Directeur de l’administration pénitentiaire avait fait une sortie pour expliquer les raisons pour lesquelles ce dernier avait décidé de ne plus recevoir de visites.
Pour les 100 jours de détention du maire, la ville de Dakar compte organiser une série d’activités le mercredi prochain dans l’enceinte de l’hôtel de ville.
Mardi 13 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :