DERNIÈRE MINUTE : Ousmane Sonko révoqué sans suspension des droits à une pension




Lundi 29 Août 2016
Dakaractu




1.Posté par burkini le 29/08/2016 23:43
celui qui ne croie pas que l'Etat c'est du serieux peut faire ce que sonko a fait et il verra s il est au dessus des lois ou s'il est simplement fou car il croie c'est le moment pour se positionner avant 2019 au cas ou macky ira au deuxième tour mais s'est ou il s'est planqué bien venu au chaumage
commence par rédiger un cv et multiplie ca par 879 c'est mon dernier cv déposé et surtout ne dit pas que toi sonko l'inspecteur qui dit la vérité si no mon pote tu risque de ne pas avoir d'employeur

2.Posté par Pekh le 29/08/2016 23:45
La violence arme des faibles.

3.Posté par E.T. le 30/08/2016 00:06
Mais où est-ce qu’il veut mener notre barque, ce piroguier ? Radier un haut fonctionnaire dont le seul et principal tort est de s’opposer, d’alerter et dénoncer, à juste titre, les dérives d’un régime frigide, insipide. A la différence des politicards ou politicailleurs, ces champions du larbinisme toujours à la quête de prébendes, M. Sonko est un citoyen ordinaire qui a su construire sa vie professionnelle après de brillantes études secondaires et universitaires et le tout couronné par un succès à la prestigieuse école nationale de l’administration et de la magistrature. Quelle honte ! J’ai toujours cru que les tenants de la seconde alternance allaient poser les jalons d’une émergence économique basée sur le développement de l’agriculture (mécanisation considérable, augmentation des surfaces emblavées), la renaissance du secteur industriel (transparence dans les contrats et/ou concessions, aide aux PME/PMI et aux TPE/TPI),la mise en place d’une vraie politique pour l’enseignement et l’éducation (égalité des chances entre le privé et le public, moins de grèves, plus d’enseignants qualifiés), l’accès aux soins de santé de qualité (sans discrimination financière, amélioration des plateaux médicaux, recrutement d’un personnel qualifié etc.), le renforcement de la démocratie, l’ancrage dans les valeurs morales, l’assainissement de la vie politique. Oh ! Que nenni ! Le peuple commence, malheureusement, à déchanter surtout les centaines de milliers de jeunes et de braves gens qui croyaient au yoonu yokkute, à la gouvernance sobre et vertueuse. Comme disait Alpha Blondy, les imbéciles ont décidé de rentrer dans l’histoire à reculons et du coup, la réalité nous fait plutôt constater, hélas, le plan Sénégal immersion dans les abîmes de la médiocrité, du laxisme, du népotisme, de l’arbitraire etc. avec des dirigeants pusillanimes en lieu et place du plan Sénégal émergent. Arrêtons un peu de pincer les koras et de frapper les balafons et rugissons comme de vrais lions rouges affamés et non pas repus.

4.Posté par cherif le 30/08/2016 13:36
Burkina on fait pas l'adage DDR la république abîmée mon cher, l'inspecteur Sonko est un vrai patriote qui ne prend pas la politique pour matière à vivre.ok au moins c'est un grand guerrier qui a su se construire avec fierté et sans relâche. Pauvre régime qui a déçu macky le tatoneur que neni, k Dieu bénisse le senegal

5.Posté par TOP le 30/08/2016 12:32
Bizarre que personne n’ait encore fait la relation …. et que ce soit une « toubab » qui s’y attelle, certes une toubab dont le grand « dada » est le pétrole et la « diplomatie » pétrolière … et qui sait qu’il n’y a – fort heureusement – pas que Saly au Sénégal …
Car l’information est pour le moins intéressante …
Alors que le presse sénégalaise et internationale dans son ensemble nous annonce l’élection de Macky Sall à la Présidence du Sénégal, …. un petit tour sur Wikipedia nous rappelle que le nouvel homme fort du pays, géologue de formation, est lié au secteur pétrolier. Un autre petit tour sur le Web nous apprenant qu’en novembre 2011, AFRICAN Petroleum a signé avec l’Etat du Sénégal deux contrats de recherche et de partage de production.
Espérons que la malédiction du pétrole ne frappe pas le pays, et que l’un des grands gagnants soit le peuple sénégalais …et non pas les requins qui pourraient s’ y précipiter …. à moins que cela ne soit déjà fait ….
Le site de Petrosen (Société des Pétroles du Sénégal), nous précise ainsi que AFRICAN Petroleum a signé avec l’Etat du Sénégal deux Contrats portant sur les blocs de Rufisque Offshore profond et Sénégal Offshore Sud profond.
En « fouillant » sur le site, nous apprenons également que TULLOW Oil (UK), en partenariat avec DANA et PETROSEN, a acquit 620 km² de données sismiques 3D, au large de Saint Louis (ancienne capitale de l’AOF Afrique Occidentale Française) , entre le mois de mars et mai 2008.
senegal-oil_bassin.gif
Plus encore, nous apprenons, en analysant la carte du potentiel et opportunités pétrolières au Sénégal, que sont d’ores et déjà présents sur les lieux : les sociétés Fortesa (basée à Huston USA) (permis de Thiès), Maurel et Prom, Energy Africa, Hunt Oil (USA), Edison, Al Tani et Kampac Oil, lesquelles détiennent d’ores et déjà des permis d’exploration.
En juin 2010, le DG de la société PETROSEN, Amadou Djibril Kanouté, avait déclaré en présentant le Plan stratégique 2008-2012, que les compagnies pétrolières présentes dans le bassin sédimentaire du Sénégal avaient globalement dépensé plus de 125 millions de dollars depuis 2000. Certaines compagnies comme Fortesa, Hunt Oil, Far, Edison ou Tullow Oïl ayant à cette date injecté chacun des montants variant entre 37 et 21 millions de dollars.
Et que vient faire Macky Sall la dedans me direz-vous ?
Le site Wikipedia, nous rappelle – notamment - que de décembre 2000 à juillet 2001, il a été directeur général … de la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN), dans laquelle il a occupé pendant plusieurs années le poste de chef de la division Banque de données.
Il fut également d’avril 2000 à mai 2001 Conseiller spécial chargé de l’Énergie et des Mines de l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade.
De mai 2001 à novembre 2002, il est ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique.
De novembre 2002 à août 2003, il est ministre d’État, ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique dans le gouvernement dirigé par Mame Madior Boye.
sengela_basin.JPG
Sa formation ? Ses relations ? Macky Sall est ingénieur géologue, géophysicien formé à l’Institut des sciences de la terre (IST) de Dakar, puis à l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs (ENSPM) de l‘Institut français du pétrole (IFP) de Paris basé à Rueil-Malmaison. Chose qui n’a pu m’échapper …. puisque c’est ma ville natale, et que, l’Histoire aidant, c’est le pétrole de l’Algérie (autre ancienne colonie française) et la présence même de l’IFP qui m’y fit naître.
A noter par ailleurs que Macky Sall est membre de plusieurs associations nationales et internationales de géologues et géophysiciens.
Donc, en résumé, un géologue, formé l’Institut français du pétrole, ancien ministre des Mines, ancien directeur général de Petrosen est désormais à la tête d’un pays doté de nouveaux potentiels pétroliers et gaziers, lesquels ont d’ores et déjà attiré moult compagnies …
Souhaitons bonne chance au peuple séné

6.Posté par Samy le 30/08/2016 17:05
Article 48 : Le fonctionnaire incriminé, éventuellement, assisté de son conseil, a droit d’obtenir, aussitôt que l’action disciplinaire est engagée, la communication de son dossier et de tous les documents annexes qui devra lui être faite quinze jours au moins avant la réunion du conseil de discipline.
Il peut présenter devant le conseil de discipline des observations écrites ou verbales, citer des témoins et se faire assister d’un défenseur de son choix.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016