DEMBA BA, ATTAQUANT SHANGHAI SHENHUA : « Je n’arrête pas ma carrière, c’est une certitude »

Après avoir rassuré ses fans via la télévision chinoise, Demba Ba, 31 ans, depuis son lit d’hôpital, s’est exprimé ce mardi sur Rmc. Victime d’une fracture du tibia gauche lors d’un derby de Shanghai, dimanche dernier, son entraîneur Gregorio Manzano, à chaud, évoquait une possible fin de carrière. L’intéressé, lui, a dit sa volonté de remonter la pente d’ici au mois de mars 2017.


DEMBA BA, ATTAQUANT SHANGHAI SHENHUA : « Je n’arrête pas ma carrière, c’est une certitude »
«Il (Gregorio Manzano, son entraineur au Shanghai jambe Shenhua) a parlé sous l'effet de la passion et de l’émotion. C’était une soirée difficile. C’est une très grosse blessure. C’est quelque chose que j’ai déjà connu une fois. On sait comment le surmonter», campe Demba Ba qui, depuis son lit d’hôpital, s’entretenait hier avec les journalistes de Rmc.
«Je n’arrête pas ma carrière, c’est une certitude. L’opération n’a pas été réalisée dans sa totalité. Je leur ai demandé d’attendre. Je voulais avoir la possibilité d’aller en Europe pour faire l’opération. Quand j’ai appris que ce n’était pas possible, je me suis aussi arrangé avec le docteur ici qui est espagnol. Il m’a fait venir un Français, qui arrive de Montpellier. Il doit arriver d’ici peu. C’est lui qui m’opérera, dit-il avant d’évoquer des cas similaires comme Djibril Cissé. Il y a des gens qui sont revenus. On se souvient d’Hatem Ben Arfa aussi. J’ai ma propre expérience. Ça m’était arrivé en début  de carrière (2006, sur la même jambe). Les conditions sont bien meilleures aujourd’hui. Je pense à un retour encore plus rapide.»
Une rééducation au Qatar, à Clairefontaine ou Capbreton Les images du choc subi durant le match contre Shanghai SIPG (2-1), dimanche dernier, ont fait le tour du monde. Sorti à la 62e minute de jeu, il aborde les nombreux soutiens qu’il a reçus : «Une première image a circulé alors qu’on était encore dans l’ambulance en direction de l’hôpital. En sortant du bloc opératoire, j’ai reçu énormément de messages. Ça m’a surpris et ça m’a fait énormément plaisir aussi de la part de personnes avec lesquelles je ne suis pas forcément en contact. Lassana Diarra par exemple avec qui je n’ai pas énormément échangé dans ma vie. Il m’a soutenu. Patrick Vieira aussi, Samuel Eto’o, Eden Hazard avec qui j’ai évolué à Chelsea. David Luiz également. Il y a eu aussi Yohan Cabaye qui était là, très proche. Il l’a toujours été d’ailleurs. En plus de tout le soutien de ma famille et de mes amis bien sûr. Ça fait plaisir, ça donne de la force.»
Plutôt, à la télévision chinoise, le meilleur buteur de la Super league chinoise, très classe, a épargné son bourreau, Sun xian, qui lui a d’ailleurs rendu visite. «Ne l’accablez pas, je vais bien. C’est la vie», a-t-il soufflé. Quid du lieu choisi pour sa rééducation. «Je verrai après l’opération. Je choisirai peut-être un ou deux sites. Je ne resterai pas forcément au même endroit. Je suis en train de penser au Qatar et pourquoi ne pas aussi rentrer en France. Il y a Clairefontaine, Capbreton. Le championnat s’arrête en novembre. Il reprend en mars. Je me verrai bien reprendre le championnat la saison prochaine.»
Mercredi 20 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :