DEMANDE D’ANNULATION DE PROCÉDURE : La Chambre d’accusation dit niet à Oumar Sarr


La procédure judiciaire initiée contre le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (PDS), le député Oumar Sarr, va se poursuivre. Hier, la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar a en effet rejeté la requête aux fins d’annulation de la procédure introduite par les avocats du maire de Dagana. Celui-ci a été arrêté, inculpé et placé sous mandat de dépôt en décembre dernier pour diffusion de fausses nouvelles et faux et usage de faux.
Ses avocats jugent les poursuites illégales du fait que leur client est un député et qu’au moment de son arrestation, l’Assemblée nationale était en session. C’est pourquoi ils avaient introduit une requête pour violation du règlement régissant l’immunité parlementaire. Lors de l’audience, le Parquet général avait demandé à ses collègues de rejeter la requête des avocats car il s’agit d’une affaire de flagrants délits.
Dans sa réplique, Me Adama Fall, un des avocats du coordonnateur du Pds, avait estimé que « dans l’esprit de la Constitution, il suffit juste que l’Assemblée soit en session ». Mais les juges ont suivi le Parquet général en rejetant la requête. Ils ont également jugé sans objet la demande de mainlevée étant donné qu’Oumar Sarr est déjà en liberté provisoire. Ainsi, le doyen des juges va poursuivre son instruction qui va aboutir soit à un renvoi en jugement ou à un non-lieu.
Oumar Sarr est poursuivi pour avoir signé un communiqué sur l’affaire Lamine Diack relatif au scandale de la corruption à l’IAAF. Réagissant à cette affaire, le maire de Dagana soutenait que Macky Sall avait battu campagne en 2012 avec de « l’argent sale ».
EnQuête
Vendredi 25 Mars 2016
Dakar actu




1.Posté par banéto le 25/03/2016 16:39
ces GUIGNOLS pensent que le sénégalais ne peut vivre qu'en faisant que de la politique .Mes chers allez vous occuper d'autres choses si vous avez bien une profession et permettez aux honnêtes gens de travailler.



Dans la même rubrique :