DÉCLARATION A LA TÉLÉVISION GAMBIENNE : Jammeh maintient sa position et appelle à respecter la Constitution de son pays


Le despote de Banjul, qui multiplie les arrestations d'officiers soupçonnés d'être à la solde d’Adama Barrow, a confirmé la totalité de nos écrits dans une déclaration télévisée. Fait assez surréaliste, Jah a, en plein discours, appelé au téléphone "sa sœur" Ellen Johnson Sirleaf. Comme à son habitude, c’est vers 22 heures que l’allocution de Yaya Jammeh a été diffusée à la télévision nationale. Tout en restant ferme sur ses différentes positions, il appelle au respect de la Constitution gambienne et confirme avoir déposé un recours pour bloquer l’investiture, prévue jeudi 19 janvier, d’Adama Barrow.
Yaya Jammeh exige que la Cour suprême tranche son recours avant tout : « J’ai parlé avec ma sœur et amie son excellence madame Ellen Johnson Sirleaf, présidente de la république du Liberia. J’ai rappelé notre engagement continu pour une résolution pacifique de la situation politique actuelle en appliquant les règles de la Constitution. Je lui ai aussi confirmé que nous avons déposé une injonction pour bloquer la prestation de serment de monsieur Adama Barrow tant que la Cour suprême de Gambie n’aura pas pris sa décision. »
« J’ai aussi rappelé, continue M. Jammeh dans son allocution, ma demande à madame la présidente et aux autorités de la Cedeao à nous aider à mettre en place cette Cour suprême et à permettre la disponibilité de juges. J’appelle tous les Gambiens à vaquer à leurs occupations et je vous dis à tous que la Gambie va réussir à conserver sa paix, sa sécurité et sa stabilité. »
Des milliers de gambiens, craignant que la situation dans leur pays tourne en conflit militaire, continuent de fuir vers le Sénégal, la Mauritanie et la Guinée Bissau... 
Mardi 17 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :