DEBAT ECONOMIQUE : Mamadou Lamine Diallo s'intéresse au rôle du Qatar dans la libération de Karim Wade


Le leader du mouvement Tekki a adressé, hier, une question écrite posée au Gouvernement, relative au rôle du Qatar dans l’affaire dite de la grâce présidentielle accordée à Rimka condamné par la CREI. «Plusieurs sources fiables confirment la présence du Procureur Général du Qatar (eq. Ministre de la Justice), le Dr. Al Bin Fetais Al Marri, (par ailleurs, ancien avocat de l’ONUDC et Président de l’Association Internationale des Autorités Anti-Corruption) dans un avion battant pavillon qatari le 24 juin 2016 sur le tarmac de l’Aéroport LSS de Dakar pour embarquer en présence des autorités pénitentiaires de Rebeuss, le Sieur Karim Wade, bénéficiant d’une grâce présidentielle selon l’article 47 de la Constitution du Sénégal», dit-il d’emblée dans la lettre.
«Si ces informations sont vraies, en l’absence d’un accord connu de coopération juridique et judiciaire entre le Sénégal et le Qatar, Grand producteur de gaz naturel, je voudrais savoir quel est le rôle exact du Qatar dans cette affaire qui pourrait ressembler à un transfèrement de prisonnier. Précisément, le Qatar a-t-il payé une somme ? A qui ? Le Qatar va-t-il aider le Sénégal à recouvrer les avoirs dus au peuple sénégalais ? Quelle est la contrepartie dans ce cas ? Le Qatar va-t-il participer au financement du PUDC comme le laisse penser la présence d’Autorités du PNUD dans des rencontres tripartites ? Le Qatar a-t-il des intérêts dans l’exploitation du gaz découvert aux larges de St Louis par la société américaine Kosmos Energy ? » s’interroge le député, par ailleurs membre de la coalition Mankoo Wattu Senegaal.
Samedi 22 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :