DÉBAT ÉCONOMIQUE : Mamadou Lamine Diallo s'intéresse à la Caisse d’avance de la mairie de Dakar


Le mouvement Tekki a abordé sa question hebdomadaire hier. Et c’est pour parler de la transparence dans le contexte de l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar.
« Les fonds politiques du Président de la République sont logés dans la rubrique des transferts courants, fonds de solidarité africaine, fonds spéciaux, fonds d’interventions sociales et autres transferts courants. Ils s’élèvent à 738 millions par mois. Ceux du Président de l’Assemblée nationale ne sont pas explicites, le budget de l’AN est composé de deux lignes obscures. Il se dit que c’est autour de 50 millions par mois. Seule l’aristocratie de l’AN pourra nous renseigner. Pour le Premier Ministre, logés à la DAGE, les aides et secours tournent autour de 120 millions par mois. Le Maire de Dakar se retrouve avec 30 millions par mois dans la rubrique dépenses diverses », renseignent d’emblée Mamadou Lamine Diallo et ses compagnons.
Avant de déclarer : « Un membre éminent de Bennoo Siggil Senegaal avait demandé la réglementation des fonds politiques lors d’un séminaire en 2011. Il avait essuyé un niet catégorique des dignitaires au pouvoir aujourd’hui. »
S’agissant de la « croissance gonflée » du régime de Macky Sall, ils trouvent que ses affidés reconnaissent maintenant qu’elle a été « mangée ». « La question, c’est par qui ? Le FMI dans son rapport de février 2017 relatif à la consultation au titre de l’article IV parle de lobbies et de transparence (page 3). Qui sont ces lobbies, Monsieur le Président Macky Sall ? » s’interrogent les membres de cette mouvance de l’opposition.
Mercredi 1 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :