D'une voie politique désastreuse en 2011 à une autre voie politique remplie d'espérance en 2012

2011: politique désastreuse avec Abdoulaye WADE. Voici 2012, Avec Macky SALL, nous empruntons le chemin vers l’espérance.


D'une voie politique désastreuse en 2011 à une autre voie politique remplie d'espérance en 2012
Mes chers compatriotes, 
 
Nous avons achevé 2012 dans les difficultés de tous ordres. Le coût de la vie a été très élevé et le panier de la ménagère est vide faute d’un pouvoir d’achat suffisant. La responsabilité incombe au chef de l’Etat avec ses choix de gestion inconséquents qui ont amené la majeure partie de nos compatriotes à tirer le diable par la queue. Les disparités, les injustices et les inégalités sont là. Une poignée de gens s se sont enrichis  indécemment alors que la grande majorité des sénégalais sont  pauvres ou en voie de l’être. Depuis des années des décisions injustes dans tous les secteurs,  un  train de vie  colossal de l’Etat sans oublier les tentatives avortées de dévolution monarchique et de bâillonnement de la voix du peuple ont mis notre pays  dans une effervescence populaire faite de manifestations-contestations accompagnées d’agressivité  et de violence. Depuis juin dernier, notre pays a connu une spectaculaire tension sociale et politique qui s’explique par la volonté d’un seul camp et d’un seul homme de faire barrage aux réformes anticonstitutionnelles  qu’il a voulues nous  imposer parfois à la sauvette.
 
2011 se termine dans la déception. Les craintes des violences politiques se révèlent légitimes avec le malheureux épisode Barthélémy Diaz sans oublier Sangalkame et le prisonnier politique  le plus célèbre du Sénégal, je veux parler de Marie Noel SECK. Les sénégalais sont fatigués. Les sénégalais sont déçus. 
 
Abdoulaye Wade, en 2000, nous avait promis du travail pour les jeunes  et de faire travailler la plupart d’entre nous : «  travailler encore travailler toujours travailler »  que de promesses restées non tenues. Il continue  à nous promettre avec son catalogue lors de sa piteuse adresse à la nation le 31 décembre dernier. Les sénégalais en ont marre et disent ça suffit.
 
Les sénégalais veulent  autre chose. Ils l’expriment chaque jour dans nos villes, nos villages, nos gares routières, nos marchés  nos restaurants et nos places publiques.
 
Les sénégalais rêvent d’une rupture avec les méthodes politiques , économiques, sociales et culturelles, je le dis.
 
 Aussi , les sénégalais rêvent d’une alternance générationnelle, je le dis.
 
Les sénégalais rêvent d’un pays où le partage des richesses sera juste et équitable pour  assurer à chacun d’entre nous une vie décente et harmonieuse  nécessaire  à nos projets de vie. Cette espérance, je la partage.
 
Macky Sall est le candidat, seul capable de remettre à l’endroit ce que Wade  a mis à l’envers dans notre pays.
 
 AVEC TROIS GRANDS AXES PROGRAMMATIQUES: 
 
1. Qualifier et insérer la jeunesse par une politique volontariste,
2. Soutenir les femmes par une politique familiale ambitieuse et
3. Développer le monde rural par une poly réforme du secteur.
 
POUR:
1. METTRE FIN A L’INJUSTICE SOCIALE par  un développement   de la Santé, de l’Education, de l’Aménagement du territoire, du Tourisme, de la Recherche et de l’Innovation.
2. ASSURER LES BASES DU VERITABLE DEVELOPPEMENT par l’abandon des projets de prestige et la restructuration des banlieues.
3. ATTEINDRE UNE PRODUCTIVITE DEVELOPPANTE par une réforme de la caisse des dépôts, un développement de la Petite et de la moyenne entreprise (PME-PMU) et  un investissement massif de 2 000 Milliards pour les 7 prochaines années dans le Monde rural. 
4. BATIR UN MODELE DE DEMOCRATIE EFFICACE en gouvernant « ensemble », contrôlant le parlement dans un Etat de droit  avecune justice indépendante.
5. GARANTIR LA PAIX, LA SECURITE, LA STABILITE ET L’INTEGRATION AFRICAINE   qui passe par la résolution du conflit casamançais qui n’a que trop duré.
 
 
2012 c'est l'année de la rupture. En tournant la page de 2011, nous tournons aussi le dos à Abdoulaye WADE. Il a été inconséquent, incohérent, injuste. Il a divisé, heurté, abimé.
 
En 2012, Macky SALL veux réunir les  sénégalais dans la voie du «  yaakaar et du yokkute » et c’est possible  je  vous le  dis.
En 2012 Macky veut que nous reprenions confiance en nous -mêmes et vivions en harmonie, en solidarité, en sécurité, avec cette fierté commune de relever, ensemble, notre pays.
 
Sénégalaises et sénégalais, rejoignez- nous dans cette belle bataille citoyenne et républicaine. Le dimanche 26 février 2012, Votons  et faisons voter pour le candidat  de l’APR et des partis alliés : Macky SALL.
 
Meilleurs vœux 2012.
 
Vive la République, 
 
 Vive le Sénégal.
 
Bouna KOITA expert en politiques publiques
 
Mardi 3 Janvier 2012
Bouna KOITA expert en politiques publiques




1.Posté par Jombaniaw le 04/01/2012 05:00
Malick ou Marie, il faut d'abord commencer par ecrire correctement les noms des figures politiques avant de soutenir ce traitre de Macky.

2.Posté par Bambino le 04/01/2012 08:38
Entièrement en phase avec vous. Vive APR!

3.Posté par Patriot le 04/01/2012 09:14
Attention aux sénégalais: Maky c'est un ballon gonflé à block mais vide à l'intérieur. C'est creux ! Il ne balance que des généralités, n'a aucune vision précisise et aucun carisme. Il a le pire entourage des prétendants au pouvoir (Cissé lo, mahmout saleh, Mabaye ndiaye, ndiogou wack seck, Moustapaha fall ché, etc..)

Son seul atout dont il se glorifie est son appartenance ethnique qui lui confére une base électorale solide. C'est dangereux et inaccepetable. Par principe on devrait banir tout individu quel qu'il soit qui utilise la fiblre ethnique ou religieuse a des fins politiciennes.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016