Cristiano Ronaldo (Real Madrid): «Si tous étaient à mon niveau, nous serions peut-être premiers»

Cristiano Ronaldo, l'attaquant vedette du Real Madrid, s'est fendu d'une sortie qui devrait étonner ses coéquipiers impliqués dans la défaite face à l'Atlético de Madrid (0-1), ce samedi.


Cristiano Ronaldo (Real Madrid): «Si tous étaient à mon niveau, nous serions peut-être premiers»
Cristiano Ronaldo est sorti frustré du match du Real Madrid face à l’Atlético qui s'est soldé par une défaite (0-1). Le Portugais, muet face à l’équipe d’Antoine Griezmann, auteur de l’unique but de la partie, s’est défendu de façon très égocentrique face aux critiques des journalistes espagnols. «Vous dites que "Cris" est mal (sic) alors que je fais une super saison, a déclairé CR7 en zone mixte. Vous dites toujours que je ne suis pas bien. Mais en Ligue des champions, je ne vois personne à ma hauteur, donc (vos propos) me contrarient. Si tous étaient à mon niveau, nous serions peut-être premiers.»
Pour Ronaldo, les performances moyennes de son équipe sont dues à l’absence de joueurs importants, qui n’ont pas été épargnés par les blessures. «Pour gagner une compétition importante et longue comme la Liga, et je ne veux pas mépriser les autres joueurs parce que je pense que tous ceux du Real sont bons, c'est compliqué si tu n'as pas les meilleurs», s’est justifié l’ex-joueur de Manchester United.
«Je ne dis pas que tous ceux qui ont joué (samedi) ne sont pas aussi bons qu'eux, mais on a besoin des meilleurs dans chaque équipe»
«Il nous manque Karim (Benzema), Pepe, Marcelo, (Gareth) Bale et c'est difficile, a poursuivi Cristiano Ronaldo. Je ne dis pas que tous ceux qui ont joué (samedi) ne sont pas aussi bons qu'eux, mais on a besoin des meilleurs dans chaque équipe. Je ne sais pas si c'est par malchance ou à cause d'une mauvaise préparation lors de la pré-saison, mais nous avons eu beaucoup de blessures. Nous en payons la facture», a-t-il regretté.
Cristiano Ronaldo a reconnu que la Liga était «presque perdue» pour son équipe qui compte neuf points de retard sur le FC Barcelone, le leader, qui accueille ce dimanche le Séville FC. «Mais nous allons nous battre jusqu'à la fin de saison. C'est très compliqué, pour ne pas dire impossible, mais il reste la Ligue des champions, qui nous motive», a ajouté l’attaquant portugais.
Dimanche 28 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :