Crise scolaire et universitaire : La Ligue Sénégalaise des Droits humains (LSDH) recommande au gouvernement le respect de ses engagements

La crise scolaire et universitaire s’enlise davantage dans un dialogue de sourds entre les syndicats enseignants et le gouvernement. Cette situation semble préoccupée au plus haut niveau la Ligue Sénégalaise des Droits humains (LSDH). C’est en tout cas ce que nous fait savoir le Secrétaire Exécutif, Alassane Seck.


Crise scolaire et universitaire : La Ligue Sénégalaise des Droits humains (LSDH) recommande au gouvernement le respect de ses engagements
« Les accords entre le gouvernement et les syndicats d’enseignements n’ont jamais été respectés conduisant ainsi à un cycle permanent de grèves et autres perturbations de l’espace de l’enseignement et de la formation », s’est désolé le secrétaire exécutif de la LSDH qui est d’avis que ce cycle de revendications a conduit à l’exacerbation des positions et tend à installer une situation d’enlisement de la crise qui, si on y prenne garde, risque d’avoir des conséquences incalculables. 

C’est pourquoi, encourageant le gouvernement à la mise en œuvre d’un dialogue fécond empreint de dépassement et de concessions de part et d’autre pour permettre l’application des accords, Alassane Seck recommande fortement au gouvernement d’endiguer ces sombres perspectives et prendre à bras le corps cette situation extrêmement sérieuse en mettant en œuvre rigoureusement les accords signés entre les différents syndicats et l’Etat.
Vendredi 25 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :