Crise scolaire : Le Grand cadre et le CUSEMS durcissent leurs positions


Crise scolaire : Le Grand cadre et le CUSEMS durcissent leurs positions
En plénière d’évaluation de la lutte syndicale le Grand Cadre et le CUSEMS invitent leurs camarades à poursuivre la rétention des notes et le refus de prendre les réquisitions. « La réquisition procédant d’une norme, ne saurait primer sur une disposition de la charte fondamentale de notre pays. En effet, le droit de grève est consacré par la constitution et diverses conventions internationales ratifiées par le Sénégal », indique la plénière.
Dans leur plan d’action, les deux entités ont demandé le boycott des conseils, compositions et examens de fin d’année et annoncent une journée sans éducation du préscolaire au supérieur le 8 Juin ainsi qu’une grève totale + AG Départementales le 9 Juin.
Les deux entités dénoncent vigoureusement les sanctions arbitraires appliquées aux enseignants dont le seul tort est d’exiger le respect des accords. « Le recours par le gouvernement à des méthodes dignes de l’inquisition contre des enseignants tranche d’avec les idéologies démocratiques. Aussi elle salue la lucidité des médiateurs et des populations pour qui la voie choisie par le gouvernement, loin de contribuer à l’apaisement, risque d’être préjudiciable à la stabilité du système éducatif de notre pays ».
La Plénière a aussi appelé les enseignants à redoubler de mobilisation pour exiger la matérialisation des engagements du gouvernement.
La Plénière a d’ores et déjà pris toutes les dispositions pour traduire l’Etat du Sénégal devant les institutions internationales du Travail (l’OIT et le BIT) afin de le contraindre à respecter les droits des travailleurs, conclut la note...
Dimanche 5 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :