Création d’une banque par Abdoulaye Diao, exploitation de l’or au Sénégal : Les révélations de «Jubanti Sénégal»


Le Bureau National de la Coalition «Jubanti Sénégal» dans une note qui nous a été transmise révèle une information sur Abdoulaye Diao dit Baba Diao, le puissant patron de la société de trading pétrolier, Itoc-Sa.  
En effet, selon Mouth Bane et ses camarades, le ministre Conseiller a fondé la Banque «OUTARDE SA»   le 14 mars 2016  sous le  NINEA Numéro : 005849940.
« L’immatriculation au registre du commerce et du crédit mobilier est SNDKR2016B6228, pour un capital de 10 milliards de FCFA », indique-t-il.
La coalition demande ainsi à la Banque Centrale de la BCEAO d’ouvrir cependant une enquête rigoureuse avant d’octroyer une licence à Baba Diao.
Selon elle, « nous vivons dans une zone envahie par des réseaux de blanchiment de capitaux destinés aussi au financement du terrorisme et à la haute délinquance. Etant Ministre Conseiller, Monsieur Baba DIAO s’expose naturellement à des poursuites de la CREI ».
Jubanti Sénégal et ses Conseillers disent aussi examiner les conditions de saisine de cette juridiction pour clarifier les conditions de création de cette banque. La CENTIF et le GIABA seront aussi saisis pour l’ouverture d’une information judiciaire.
L’exploitation de l’or confiée à une entreprise anglaise
La coalition Jubanti Sénégal se mêle aussi au débat sur l’exploitation des ressources naturelles. Et assure que le Président de la République Macky Sall a signé au mois de juillet un contrat de concession pour l’exploitation de l’or à l’entreprise anglaise «Toro Gold». Pour la coalition, le problème réside dans les conditions dans les lesquelles, cette concession a été octroyée à cette entreprise anglaise. « Toro Gold serait une société britannique dont le staff est à 95 % sénégalais. Qui sont ces sénégalais ? » se demande Jubanti qui, dans la même veine sur la gestion du pétrole, demande des comptes au Gouvernement. « Le renvoi au prochain rapport du Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (CN-ITIE) nous parait incongru lorsqu’on sait que cette structure est dirigée par le Ministre Conseiller Ismaïla Madior FALL. Ce rapport est déjà biaisé et décrédibilisé », souligne la coalition. 
Samedi 20 Août 2016
Dakar actu




1.Posté par DDR le 21/08/2016 12:07
Ce sont ces mêmes farfelus comme Bane, dont le parti ne représente rien sur l'échiquier politique, qui parlent de préférence nationale et quand des capitaines d'industrie sénégalais comme BD prennent des initiatives, au lieu de les encourager, parlent de corruption ou d'enrichissement illicite. Si une société anglaise est composée à 95% de sénégalais, où se trouve le problème.dëkk bi du dem, des partis sans programme politique, que des accusations ou des dénonciations, ce n'est pas leur rôle d'un parti. Jubanti Sénégal, ce n'est pas un programme de gouvernement, c'est un slogan creux. Cet ancien collaborateur de Ndiogou Wack Seck ne peut être un modèle. Dafa doy, ku jokk samp ndënd du wax rek. Qui connait jubanti Sénégal ou Pastef à part la presse. Arretez vis conférence de presse et sortez de Dakar pour aller rencontrer ceux qui vivent la misère et la pauvreté



Dans la même rubrique :