Création d’un système d’adressage national : le DG de l’ARTP appelle à "passer à l’action"


Le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abdou Karim Sall a invité, mardi à Dakar, les différents acteurs "à passer à l’action" pour la mise en place d’un système d’adressage national qualifié de
"question centrale pour le développement du pays".
"Un pays ne peut pas prétendre au développement sans un système d’adressage efficace et fiable (…) Le moment est venu de passer à l’action en sensibilisant l’ensemble des parties prenantes à cette question centrale pour notre développement", a notamment dit M. Sall.
Il intervenait à l’ouverture d’un atelier de deux jours consacré à l’adoption et la mise en place d’un système unique d’adressage national.
Présidée par le ministre des Postes et des Télécommunications Yaya Abdoul Kane, cette rencontre a réuni des experts dépêchés par l’Union postale universelle (UPU), de l’ARTP, des représentants d’organisations consuméristes, entre autres acteurs.
Le directeur général de l’ARTP a souligné que l’utilisation efficace d’informations relatives aux adresses permet de répondre à de nombreux défis de développement.
Devant un parterre d’experts et d’acteurs du secteur des télécommunications, Abdou Karim Sall a cité, entre autres défis, l’urbanisme, l’aménagement du territoire, l’inclusion sociale et financière, etc.
La résilience des villes, la prestation de service de base, le suivi et l’évaluation "surtout en cas de catastrophe naturelle, de pandémie ou de mouvement de populations" sont également des défis à relever, a retenu M. Sall.
"La mise en place d’un système d’adressage a des aspects positifs sur la sécurité qui est devenue une question d’actualité. Il faut identifier de manière formelle les utilisateurs des téléphones mobiles et localiser de manière précise les personnes", a poursuivi M. Sall.
Il a assuré que l’Etat va travailler avec l’ensemble des acteurs, notamment les Collectivités locales et des départements ministériels comme l’Economie et des Finances, l’Intérieur et la Santé.

"Si on n’a pas un système d’adressage efficace, la localisation des personnes sera difficile à réaliser quelque soit le niveau d’identification des personnes", a prévenu le directeur général de
l’ARTP.
Mardi 17 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :