Crash de l'avion sanitaire de Sénégal Air au large de Dakar : Le scénario probable de ce qui s'est passé, selon un expert


Samedi en début de soirée, un avion sanitaire de la compagnie Sénégal Air qui transportait 7 personnes a disparu au large des côtes sénégalaises. Depuis la disparition de l'appareil, chacun y va de son interprétation pour connaitre ce qui s'est réellement passé.
Selon un expert interrogé par Dakaractu, il ne peut y avoir un scénario possible. Pour reconstituer les faits, l'expert explique : "après des informations précises que j'ai eues, le drame s'est joué à 10 000 mètres d'altitude au-dessus de la ville de Tambacounda. L'avion sanitaire, qui est un bimoteur HS 125 de la compagnie Sénégal Air, a eu un abordage avec un appareil de ligne équato-guinéenne de la compagnie Ceiba. Dès qu'un léger choc a été ressenti, l'avion Ceiba a signalé immédiatement l'incident. Alors, l'avion équato-guinéen qui devait rallier Cotonou s'est alors détourné vers Malabo, après avoir tenté en vain d'entrer en liaison avec l'appareil sénégalais de Sénégal Air. Car il semble que le choc ait provoqué une avarie et une subite dépressurisation de l'appareil. Visiblement, les sept personnes qui étaient à bord se sont évanouies du fait de la dépressurisation de l'appareil"
Parlant de la piste de perte de kérosène dont nous avions parlé hier, notre expert nous révèle qu'après les informations détenues, "l'avion, en pilotage automatique, a poursuivi sa route en direction de Dakar. Il s'est abîmé en mer après avoir épuisé ses réserves de kérosène. Ne bénéficiant plus de contrôle, l'avion a été programmé pour rallier automatiquement Dakar. Alors, si les pilotes ont perdu le contrôle de l'appareil, l'avion pouvait continuer automatiquement son chemin. En voulant rallier Dakar, il s'est vidé de son kérosène du fait du choc et s'est finalement abîmé au large des côtes dakaroises. C'est la perte de kérosène qui a été le moment fatidique sinon l'avion pouvait même arriver jusqu'à Dakar".
Lundi 7 Septembre 2015
Dakaractu




1.Posté par Dia le 07/09/2015 19:05
Voila un raisonnement censé être digeste contrairement aux affabulateurs wait and see les boites noires

2.Posté par Wax Deuggueu le 08/09/2015 09:54
Si c vrai donc l'avion pouvait tomber dans une ville! ouh la la!!! l'erreur est humain gayi mais nak na gnou sabablou....

3.Posté par sy le 08/09/2015 22:27
Je pensais que depuis le Diola une réactivité a des situations d'urgence avait été mise en place et testée au Sénégal.
De plus la fréquentation de l'espace aérien Senegalais est telle que des situations d'avions en déperditions sont inévitables et donc prévisibles.
Cette situation nous montre hélas que la maîtrise est encore loin .
cet Avion aurait du etre dés son abordage pris en chasse et suivi par des avions de l'armée de l'air (Senegalais, Français ,Americains ou autres) afin de préserver un maximum de vies.
Les formations, le progrés, et le développement n'ont de sens que dans l'efficacité...



Dans la même rubrique :