Cour des comptes : le nouveau président décline son action en quatre priorités


Cour des comptes : le nouveau président décline son action en quatre priorités
Le nouveau président de la de la Cour des comptes, Mamadou Hady Sarr, a déclaré lundi à Dakar qu’il entend inscrire son action autour de quatre priorités dont le parachèvement de la réforme des textes de cette institution.

M. Sarr a également évoqué le projet de siège de la Cour, le recrutement de magistrats et les mutations du contrôle induites par les nouvelles directives de l’Union économique et monétaire économique ouest-africaine (UEMOA).

Ancien président de la Commission de vérification des comptes et de contrôle des entreprises publiques, Mamadou Hady Sarr a été installé le même jour président de la Cour des comptes.

Il a été nommé en janvier dernier en remplacement d'Abdoul Bame Guèye, appelé à faire valoir ses droits à la retraite.

M. Sarr a indiqué que l’adoption de la loi organique abrogeant la loi organique de la Cour des comptes risque d’être inachevée, ‘’si on ne prend pas en compte des projets relatifs au statut des magistrats et des décrets d’application, la dotation du parquet en personnel requis n’est pas envisageable’’.

Le nouveau président de la de la Cour des comptes a plaidé pour la construction, dans les meilleurs délais, du siège de son institution, parce que l’éclatement dans trois sites des services de la Cour ''est préjudiciable'' à son fonctionnement.

‘’Le dernier recrutement de personnels magistrats de la Cour remonte à 2003. L’effectif actuel est de 26 magistrats dont sept emplois supérieurs au siège. Ainsi, la Cour a régulièrement fonctionné avec une vingtaine de magistrats sans renouvellement depuis 2003 du fait de l’exigüité de ses locaux’’, a souligné M. Sarr. Il a demandé l’adoption des nouvelles directives de l’UEMOA.

‘’L’application intégrale, à partir de 2017, de ces directives va avoir un impact sur les procédures de contrôle avec une montée en puissance de l’audit de performance’’, a ajouté le nouveau président de la de la Cour des comptes, convaincu que la prise en charge de ces priorités ''permettra à la Cour d’atteindre sa visite de croisière’’.

APS

Dakaractu2




Lundi 25 Février 2013
Notez


Dans la même rubrique :