Coupeurs de routes : La commune de Missirah devenue leur chasse gardée


Décidément, l’insécurité est en train de prendre des proportions insoupçonnées à l’est du pays, précisément dans la commune de Missirah, département de Tambacounda où il ne se passe pas deux jours sans que les coupeurs de routes lourdement armés ne fassent des victimes. Leur modus operandi est simple : ils dressent un guet-apens aux passants, les contraignant à descendre de leurs moyens de  locomotion avant de les tenir en respect et de les déposséder de l’argent qu’ils ont par devers eux, de leurs portables et de leurs motos. Malheureusement, la gendarmerie de Gouloumbou, celle de Missirah et de Dialacoto ne font pas l’affaire, malgré les efforts qu’elles consentent. Avant hier, à quelques kilomètres du village de Bamba Dinka, cinq motocyclistes ont fait les frais de ces hors-la-loi qui écument littéralement les populations.
 
Mardi 20 Septembre 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :