Coupes illicites : La Gambie interdit l’importation de bois venant du Sénégal


Une bonne nouvelle pour les populations de la Casamance. Le Président Yaya Jammeh a décidé de mettre fin au trafic du bois de venn en provenance du Sénégal. L’homme fort de Banjul a pris cette décision mercredi dernier. Le gouvernement gambien a adopté des restrictions sur l’importation de bois de construction et a averti les contrevenants. Ainsi les téméraires qui continueront d’importer des troncs de bois de venn dans le pays seront poursuivis en justice. Les défenseurs de la forêt de Sédhiou et de Médina Yoro Foulah vont pousser un ouf de soulagement, si le roi de Kanilaye réussit à éradiquer le trafic de bois, là où les autorités sénégalaises ont échoué.
Au fait, le trafic de bois avait propulsé Gambie à la deuxième place des pays exportateurs de bois de venn vers la Chine, après le Nigeria. Avec les exportations de bois trafiqués le long de la frontière, la Gambie amasse plus de 238 millions de dollars. Pourtant, ce bois rouge très prisé par les Chinois provient du sud du Sénégal. L’ampleur du trafic de bois avait fini de mettre en danger la forêt en Casamance. En deux ans, la partie Sud du Sénégal est en passe de perdre toute sa couverture forestière. Le Sénégal considère l’exportation clandestine de bois de construction négociée en Gambie comme «le bois de construction de conflit». C’est à un business fructueux des trafiquants et des intermédiaires chinois que le Président Jammeh compte mettre fin.
Pour rappel, l’écologiste et ancien ministre de l’Environnement, Haidar El Ali, avait plaidé, il y a quatre mois, pour des sanctions internationales contre la Gambie pour l’exportation de bois en provenance du Sénégal.
 
Samedi 24 Septembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :