Coupe des Confédérations : le Portugal renverse le Mexique et monte sur le podium

Le Portugal s'est consolé de son élimination en demi-finale de la Coupe des Confédérations avec une victoire dans la «petite finale», arrachée au Mexique samedi à Moscou après avoir été mené (2-1 a.p.). A 20h00, finale Chili-Allemagne.


Coupe des Confédérations : le Portugal renverse le Mexique et monte sur le podium
Le match : 2-1 a.p.
Privé de Cristiano Ronaldo, qui pouponne, de Bernardo Silva, touché à une cheville contre la Nouvelle-Zélande (4-0 le 24 juin) ou encore de Raphael Guerreiro (pied), le Portugal a dû cravacher pour venir à bout du Mexique, samedi à Moscou, et se consoler de son élimination aux tirs au but en demi-finale contre le Chili (0-0 a.p., 0 tab à 3). Il n'y avait pas eu de vainqueur en phase de groupes, le Mexique égalisant à deux reprises (2-2). Cette fois, le Portugal, qui a pris l'avantage dans la prolongation, ne l'a plus lâché (2-1 a.p.).
La 3e place de la Coupe des Confédérations 2017 a pourtant failli échapper au champion d'Europe, mené sur l'une des rares occasions des Centre-Américains : un centre fort de Chicharito qui avait débordé Semedo côté gauche a rebondi sur une jambe du joueur du Zénith St Pétersbourg vers son propre but (54e, 0-1).

La sélection de Fernando Santos aurait eu de gros regrets si Pepe n'avait pas surgi pour égaliser du bout du pied sur un ultime centre de Quaresma (90e+1). Pizzi et Nani avaient été les plus dangereux d'entrée (2e, 4e, 8e), André Silva n'avait pas su convertir un penalty (17e) et Martins avait manqué une première balle d'égalisation sur une tête sortie par Guillermo Ochoa (62e). C'est sur un nouveau penalty, exercice sur lequel les Portugais restaient sur une série d'échecs, que le match s'est joué. Layun a fait main dans la surface et Adrien Silva a tiré en force et pris Guillermo Ochoa à contre-pied (104e). 

Le(s) joueur(s) : les deux gardiens
Le Mexicain Rafael Marquez, 38 ans, pouvait devenir le plus vieux joueur à marquer en Coupe des Confédérations. L'ancien Monégasque s'est plutôt signalé en provoquant le premier penalty du match, décidé par l'arbitre après assistance vidéo et stoppé par Ochoa, impeccable pour sortir la frappe à ras de terre d'André Silva qui avait obtenu la faute à la réception d'une passe de Moutinho (17e). Dans l'autre but, Rui Patricio a lui aussi été à son avantage : il détourne une frappe enroulée de Chicharito en première période (34e) et sort un arrêt décisif pour préserver le score en fin de match (120e+1).
Le chiffre : 3
Avec trois buts, la «consolante» a été presque aussi prolifique samedi que lors des trois éditions précédentes de la compétition : 3-2 a.p. pour l'Espagne contre l'Afrique du Sud en 2009, 4-3 a.p. pour l'Allemagne face au Mexique en 2005, 2-2 a.p. entre l'Italie et l'Uruguay en 2013. Avant la finale Chili - Allemagne (20h00), la moyenne de buts par match s'établit à 2,8 (42 buts en 15 matches).
Dimanche 2 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :