Coup d’Etat au Burkina : Le Général Gilbert Diendéré poursuivi pour crime contre l’humanité

Lors d'une conférence de presse ce vendredi, le colonel Sita Sangaré, le directeur de la justice militaire, a annoncé que le général putschiste Gilbert Diendéré était inculpé de onze chef d'inculpations, dont celui de "crime contre l'humanité".


Coup d’Etat au Burkina : Le Général Gilbert Diendéré poursuivi pour crime contre l’humanité

Son cas s’aggrave. Le général Gilbert Diendéré, qui a pris le 17 septembre la tête de la tentative de coup d’État contre le régime de transition, est officiellement inculpé de « crime contre l’humanité » et de dix autres chefs d’inculpations, dont « attentat à la sûreté de l’État » ou encore « haute trahison ».
Lors d’une conférence de presse à Ouagadougou, le colonel Sita Sangaré, directeur de la justice militaire, a également annoncé que 23 personnes avaient été inculpées dans le cadre de l’enquête sur le putsch manqué de l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP), confiée à la justice militaire et à une commission gouvernementale dédiée.
Selon le bilan officiel, le coup d’Etat du 16 septembre a fait 14 morts et plus de 250 blessés.
 

Vendredi 16 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :