Côte d'Ivoire : Hervé Renard sur le départ ?

Dans une interview accordée au journal Le Parisien, Hervé Renard ouvre la porte à un départ de la sélection ivoirienne, quelques jours seulement après son titre continental conquis avec les Eléphants. Double vainqueur de la CAN (2012 et 2015), le Français pourrait revenir en Europe, à la tête d’un club.


Côte d'Ivoire : Hervé Renard sur le départ ?

Hervé Renard va-t-il signer cet été son retour en Ligue 1, près d’un an après avoir quitté l’Hexagone au soir d’une triste et lourde défaite de Sochaux à domicile (0-3 face à Evian-Thonon-Gaillard) qui condamnait son équipe à une inévitable relégation en Ligue 2 ? Vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations dimanche 8 février, sa seconde après son succès en 2012 lorsqu’il occupait le poste de sélectionneur de la Zambie, le nouveau sorcier blanc africain pourrait quitter la Côte d’Ivoire avant le terme de son contrat fixé à juillet 2016.

« Il faut voir… Cela demande de la réflexion », assure Hervé Renard dans un entretien accordé au Parisien vendredi 13 février. « Ce n’est pas d’actualité de parler de ça. Il faut savoir profiter et laisser savourer la nation », explique-t-il lorsque son avenir à la tête des Eléphants est évoqué.

Nouveau héros national en Côte d'Ivoire

Contacté par l’Olympique lyonnais durant la dernière intersaison, après sa belle deuxième moitié de saison avec Sochaux, club qu’il avait récupéré à l’agonie en octobre 2013 avant de lui offrir une « finale » perdue face à Evian lors de l’ultime journée de championnat, Hervé Renard ne laisse pas insensible plusieurs équipes de Ligue 1 (Lille, Saint-Etienne). « Quand on gagne, il y a beaucoup de bruits autour de tels ou tels intérêts. Quelque part, c’est un effet de mode », développe l’intéressé.

Nouveau héros national en Côte d’Ivoire après ce titre conquis par les coéquipiers de Yaya Touré - le second pour ce pays après 23 ans d’attente et de nombreuses déceptions -, Hervé Renard pourrait donc quitter le continent africain par la grande porte. « Je sais qu’un jour, je reviendrai en Europe. Mais je veux choisir un projet très costaud. Et je sais que je peux y arriver », jure-t-il. Dès cet été ?

Vendredi 13 Février 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :