Corruption à l'IAAF : le CIO demande la suspension provisoire de Lamine Diack


La Commission d'éthique du CIO a demandé lundi la suspension provisoire de l'ex-président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Lamine Diack, comme membre honoraire du Comité international olympique.
Dans un court communiqué diffusé par le CIO, la Commission d'éthique "recommande cette suspension provisoire", sans autre commentaire.
L'ancien président de l'IAAF le Sénégalais Lamine Diack (82 ans), en poste jusqu'en août dernier, est soupçonné d'avoir reçu des sommes d'argent en contrepartie de la couverture de pratiques dopantes, principalement en Russie. Il a été mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé par la justice française.
L'Agence mondiale antidopage (AMA) va rendre public ce lundi après-midi à Genève un rapport d'enquête sur ce scandale de corruption qui frappe l'IAAF.
Lundi 9 Novembre 2015
Dakaractu




1.Posté par Farid le 09/11/2015 16:32
En 1988, lors des J.O de Séoul, Lamine Diack était président du Comité Olympique de notre pays. Le Président de la Fédération de Lutte de l'époque avait utilisé ses lutteurs pour faire des achats et acheter des ordinateurs très lourds à l'époque au lieu de les laisser aller à l'entraînement, la salle et l'horaire étant réservés. Chaque lutteur était revenu à la fin de la journée avec un ordinateur dans les bras, fatigués et sans entraînement. Ce comportement avait été dénoncé auprès du Comité Olympique: aucune sanction pour ce Président de Fédération : copain-coquin ... dès cette époque.



Dans la même rubrique :