DAKARACTU.COM

Convoqué le 15 novembre par les gendarmes : Ça sent mauvais pour Karim Wade


Convoqué le 15 novembre par les gendarmes : Ça sent mauvais pour Karim Wade
Ça bouge dans tous les sens à propos des enquêtes sur l’enrichissement illicite, dont certains dignitaires de l’ancien régime font l’objet. Des défilés de «gros suspects» sont en effet annoncés devant le procureur Alioune Ndao parmi lesquels, le fils de l’ancien président de la République. Karim Wade est d’ailleurs convoqué pour la troisième fois le 15 novembre prochain par la section de recherches de la gendarmerie de Colobane, pour des «compléments d’informations» sur ses biens personnels.

Déjà entendu à deux reprises sur l’origine de ses biens jugés hors nor­me, Karim Wade n’a, semble-t-il, pas convaincu les enquêteurs de la Sec­tion de recherches de la provenance licite de ses avoirs en nature et l’argent liquide gardé dans ses comptes bancaires. Les enquêteurs, qui a­vaient déjà transmis les rapports d’audition du fils de l’ancien président au procureur Alioune Ndao, sont encore chargés d’approfondir certaines questions relatives au patrimoine personnel de Karim Wade. Ce dernier qui aurait déjà reçu la convocation, selon des sources généralement bien informées, serait même disposé à déférer à cette convocation des gendarmes de Colobane.
Seulement, nos interlocuteurs indiquent que cette énième audition de l’ancien président de l’Agence nationale pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci) peut être jugée à hauts risques pour lui, pour la bonne et simple raison qu’il ne quittera pas le pays sans se présenter devant la nouvelle juridiction mise en place pour traquer les biens mal acquis. Nos sources sont formelles : soit il prouve la provenance de ses avoirs soit il va s’expliquer devant Alioune Ndao. Et cette deuxième hypothèse est plus que probable puisque Karim Wade aurait du mal à justifier certains biens qu’il dit avoir acquis grâce à des amis arabes ou encore russes.
Mais, au cas où le fils de Abdoulaye Wade refuse de revenir au Sénégal, c’est justement là où le mandat d’arrêt est pertinent contre lui, font remarquer nos sources qui n’excluent pas totalement cette possibilité de la Cour de répression de l’enrichissement illicite.
le quotidien




Mardi 6 Novembre 2012
Notez


1.Posté par bof le 06/11/2012 10:50
il risquera rien! sinon pourkoi ce va et vien à la section des recherches .Macky est riche en milliard entre 2000 et 2012 il n'a qu'à prouver l'origine de cette richesse sino on l'attendra en 2017 inchallah

2.Posté par Maa warou le 06/11/2012 13:37
Quand on n'est pas homme d'affaires, on ne devient pas milliardaire en moins de 10 ans. Macky ne prouvera jamais l'origine de sa fortune. Il en est incapable.

3.Posté par yomoling le 06/11/2012 13:56
Boulene gnou fonto c'est le régime de wade qui devait auditer Macky comme voulez vous que macky s'audite lui-même
Salam

4.Posté par lyyyyyyyyyyy le 06/11/2012 14:53
vous fermez vos gueules les partisans de wade et fils KARIM doit répondre et s'éxpliquer d'ou il a volé ses milliards en quelleques années ce BATARD FILS DE PUTE

5.Posté par NDimbal le 07/11/2012 03:19
Mais et l'autre grand bandit voleur de Samuel Sarr qu'est-ce qu'on attend pour le foutre en taule? Mettre ces voleurs au gnouf est une exigence populaire, il ne faut pas s'y tromper.

6.Posté par allo le 07/11/2012 08:50
Ils ont pillé ouvertement les deniers publics pendant 12 ans, ils ont tué des sénégalais, ils en ont blessés des centaines,...
Anoci, sites d'enfouissement de Thies, Budget du Materiel medical de la faculté de medecine, les terrains de New York, Avions et voitures offerts et facturés à l'Etat, Avion prive de Karim wade, l'argent de la banque marocaine du commerce exterieure, marches des pieces numerises, la concession de l'autoroute a peagege, le Fesmann, la drogue des societes de fruits de mer, le prix du km de la corniche, les chantiers de Thies...
Ils ont joué aux bandits et criminels pendants 12ans, maintenant ils doivent rendre des comptes...

7.Posté par Xeme le 07/11/2012 11:03
Moi, je me demande ce qu'est devenu le mandat d'arrêt international. Je me disais d'ailleurs, après le dégonflement de la bulle mandat d'arrêt : est-ce qu'ils vont laisser les pauvres fanatisés avec cette déception ? Mandat, puis rien ? Ils ne peuvent pas faire ça aux pauvres fanatisés. Ils ne sont pas aussi méchants. On ne peut pas se permettre d'habituer quelqu'un à de la drogue dure, lui promettre de lui fournir et brusquement lui annoncer que c'était faux. Il faut savoir le calmer même si c'est avec de la drogue douce. Le contraire serait très méchant. Le fanatisés n'a pas cherché à être fanatiques. On a fait de lui un fanatique. C'est devenu un devoir de lui fournir sa ration de bulles médiatiques. Et c'est, aussi, utile pour son entretien.



Dans la même rubrique :