Contribution : Une jeunesse « républicaine » malsaine


Déceptions et regrets sont les maître-mots de la conduite des dirigeants actuels. Et c’est écœurant de  constater que la jeunesse qui était l’avant-garde et le bras ouvrier de la prise de conscience populaire du 23 juin 2011, est aujourd’hui l’incarnation de la déception avec, notamment, une structure comme la COJER (Convergence de la jeunesse Républicaine)
 
Sachez-le, ceux qui tournent le dos à leur peuple pour les délices du pouvoir ne méritent aucun respect.
 
L’après Wade devait être une ère nouvelle, une ère de vitalité démocratique. Mais ayons le courage de le dire par devoir et par honneur, vous avez trahi le peuple en inversant la courbe ascendante de l’espoir, de la démocratie, du respect.
Nous avons vous élu pour partager les dorures du pouvoir et peaufiner vos magouilles sur le dos de la population ? Assurément non. C’est une calamité de voir toutes vos dérives en seulement 4 ans de pouvoir.
Hubert Beuve-Méry avait assurément raison, le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou.
Par devoir de reconnaissance et par honneur républicain, non pas cette expression que vous avez déviée de son sens premier, vous, jeunes du pouvoir, auriez dû être des modèles de valeurs, des aiguilleurs d’une bonne gouvernance.
Nous ne nous lasserons pas de vous interpeller et de vous rappeler le sens d’un engagement citoyen et patriotique.
 
Puisque vous-êtes si enclin à monter au créneau pour la défense de votre chef de parti, transmettez lui les soucis du peuple et arrêtez de vous noyer dans les querelles de borne fontaine.
Dites à votre Président de nous expliquer cette nébuleuse autour de la libération de Karim !  Dites lui de faire face à ses concitoyens et de leur expliquer comment il peut encore supporter la pression de la conscience populaire. Dites-lui de nous expliquer ces accords plus que désastreux de défense avec les Etats Unis. Pour rappel, ces accords autorisés par la chambre d’enregistrement que constitue l’Assemblée Nationale de cette république ne mettent des obligations que sur le Sénégal. Par ces accords le Sénégal se jette littéralement aux pieds des américains dont les forces armées auront accès à toute l’étendue de notre territoire et dont bon nombre de citoyens ne pourront plus être jugé au Sénégal, mais aux USA avec le droit américain. Demandez-lui si les avoirs qu’il détiendrait aux USA ont fini par avoir raison de notre souveraineté nationale. Demandez-lui ce qu’il en est de toutes ses promesses. 500.000 personnes attendent toujours les 500.000 emplois promis et défendus par son ministre de la jeunesse.
Ah, pendant qu’il est question de votre répondant direct et celui de toute la jeunesse sénégalaise, interrogez-le sur son bilan !
Dites lui qu’être ministre ne signifie nullement se rabaisser au rang de pourfendeur de l’opposition. Interrogez-le sur les programmes d’appui à la jeunesse car les jeunes chôment en masse inconsidérée.
 
Votre régime a brandi le regroupement des différentes agences chargées des jeunes au sein de l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANPEJ) au nom de la rationalisation des dépenses budgétaires. Mais la constance c’est que vous avez supprimé des emplois avec la suppression du Fond National de Promotion de la Jeunesse (FNPJ), de l’Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes (ANEJ), de l’Agence pour l’Emploi des Jeunes de la Banlieue (AJEEB), de l’Agence Nationale d’Appui au Marchant Ambulant (ANAMA). Demandez donc à ce ministre combien d’emplois et d’opportunités ont été supprimés dans cette opération.  Demandez-lui et à tout votre gouvernement de nous dire où sont passés tous les fonds injectés par les italiens et les espagnols : des milliards pour stopper l’émigration clandestin. Des pirogues de désespoir défient toujours la mort sur les flots de l’atlantique.
 
Et aujourd’hui que vous louez les Domaine Agricoles Communautaires (DAC), dites-lui de sortir des slogans poudre aux yeux qui ne servent qu’à masquer les carences du régime. Nous avons vu la Grande Offensive Agricole pour la Nourriture et l’Abondance (GOANA), le plan Retour Vers l’Agriculture (REVA) avec notamment l’Agence Nationale REVA. Même s’il est toujours salutaire de prendre des initiatives, dites-lui de s’appuyer sur celles qui ont déjà été prises auparavant pour mieux entrevoir le dynamisme de la jeunesse.
Nous devons au moins reconnaitre à Wade son génie, quoique souvent mal utilisé. « Dis moi quelle jeunesse tu as, je te dirai quel peuple tu seras ».  C’est vraiment dommage pour le Sénégal que la COJER représente la jeunesse arriviste au pouvoir.
 
Maintenant que vous avez de quoi interpeller vos dirigeants pour une bonne conduite républicaine, tenez ceci pour dit : nous ne vous laisserons pas nous divertir. Nous allons incarner dans sa plénitude la jeunesse consciente qui défendra les droits et libertés de son peuple ainsi qu’une aspiration commune : un Sénégal meilleur.
 
Vous avez du travail, et nous vous obligerons à y satisfaire !
 
Vive la République, que Dieu Bénisse le Sénégal !
 
Souleymane Soumaré
REWMI Dakar
Mercredi 13 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :