Contribution : Niasse, l’homme de la transition ?


Contribution : Niasse, l’homme de la transition ?
Moustapha Niasse, l’un des hommes politiques sénégalais les plus réputés, et opposant de dernière génération, joue certainement sa dernière carte, dans l’une des élections présidentielles les plus disputées depuis 1963. La plus dangereuse et la plus incertaine dans l’histoire du pays, sans doute. Une carte qu’il ne faut nullement hypothéquer, au risque de se faire passer pour un looser. Et comme à la belote, ses chances de l’emporter sur les autres dépendent de celles déjà jouées, des atouts et naturellement de l’expérience. L’homme a tout pour l’emporter. Les principaux fondements qui doivent nettement le départager de ses adversaires peuvent plaider en sa faveur. Les plus solides sont d’ordre éthique, intellectuel, technique, administratif et culturel. Ce sont les premières qualités requises pour pouvoir séduire un électorat. Autant ces facteurs lui réussissent, autant d’autres lui vont à contre-fil.
Depuis son éviction du Parti socialiste, où il a milité pendant près de quarante années, le secrétaire de l’alliance des forces du progrès chemine. Il n’a pas sollicité, mais était sollicité. L’expérience qu’il a acquise au cours de ses années de gloires et de galères politiques peut servir le Sénégal et son peuple. S’il l’utilise à bon escient. Cela Niasse a les moyens de le réaliser pour avoir eu à gérer des dossiers administratifs et techniques relevant de ses compétences avérées et pointues à l’échelle nationale et internationale. Il a été directeur de cabinet du président Senghor, ministre de différents portefeuilles, et représentant du secrétaire des Nations Unies au pays des grands lacs. Il a su assumer ses fonctions avec tact et diplomatie. La fonction de président de la république est capitale. Il est préjudiciable de l’être sans avoir déjà exercé ses capacités dans des circonstances pareilles. Sa probité morale, son intégrité et son éthique (ir)réprochables sont des éléments favorables qui peuvent convaincre les quelques cinq millions d’électeurs, avec sa capacité de concevoir des idées qui permettent d’étaler un programme alléchant pour une bonne transition démocratique, institutionnelle, économique et sociale du Sénégal. Niasse est l’un des rares politiciens dont les sénégalais pourront également faire confiance pour une bonne gestion des deniers publics et de ne pas en faire ses propriétés. Il est assez riche pour ne pas être un parasite d’état. Il est un pur produit sénégalais, bien intégré dans sa culture et sa tradition à l’image de son accent « saloum-saloum »et connait ses différentes facettes culturelles. Tous ces éléments sont faits pour être les catalyseurs accélérant le processus de sa victoire. Mais il faut qu’ils soient compatibles avec les actions et acteurs. Y a-t-il plus aptes à diriger ce pays ? Si tout cela ne tient qu’à ces critères, il part favori.
Bien qu’étant bien servi par les fondamentaux d’un bon président de la république, il n’en demeure pas moins que les « détails » le relèguent au troisième rôle. Au Sénégal, on prend en considération le charisme, le profil, le personnage et la personnalité de l’homme qui aspire à les diriger. Le patron de l’Afp n’est ni aimé, ni adulé par les sénégalais. Dans la suite logique des précédentes élections, Niasse himself doit désespérément prétendre à une place du podium électoral. De plus de 15% en 2000 à moins de 6% en 2007, il est passé à coté de ses ambitions et de son opération de charme. Même avec la coalition Bennoo Siggil Senegaal dont il est le porte-étendard, il n’est pas évident qu’il dépasse son record obtenu en 2000 à cause du foisonnement des candidats. Cette coalition est regroupée par plusieurs partis et représentations politiques, mais des partis avec peu de membres dont la majorité n’a jamais su se mesurer à une élection présidentielle. Il pourrait rêver de finale si le dissident Tanor Dieng était resté pour former avec sa coalition, l’opposition la plus représentative. Toujours, il n’est pas l’idole des jeunes.
Outre ses chances politiques, ses chances civiles même lui défavorisent. Sa supposée santé fragile dérangent l’opinion. Dans une situation de traumatisme consécutif à une gestion indécente de l’état par un vieux chef, Niasse semble très affaibli par un Sénégal mu par une dynamique de rajeunissement des ses hommes politiques. Pire, il a atteint le même âge qu’avait l’actuel président sortant quand il accédait au pouvoir, 73 ans. Syndrome d’une même situation entrain d’être améliorée. Actuellement en campagne, il est entrain d’être retardé par des pseudo-mobilisations communes du mouvement du 23 juin, M23. En lieu et place d’être sur un autre terrain pour présenter son programme basé sur l’application de la charte de bonnes gouvernances des assises nationales.
Tout de même, il est important de rappeler que cette élection présidentielle est la plus incertaine que le Sénégal ait connue, et pourra être l’issue de pas mal de surprises. Car c’est une élection, et c’est le peuple qui fait son choix. Et puisqu’entre les impressions et le vote, il y a un grand fossé, laissons les urnes parler.
Samedi 11 Février 2012
Dadi Diop




1.Posté par agbo le 11/02/2012 20:00
NIASSE EST UN VIEUX RANCUNIER! TROOOPPPP TARD CHERS LEADERS DE M23 MALHEUREUSEMENT C EST TROP TARD POUR RECULER EN ARRIÈRE WADE VA VOUS BATTRE PUISQU'IL EST EN PLEIN CAMPAGNE ÉLECTORALE ET EST ENTRAIN DE SILLONNER LE SÉNÉGAL PAR DES MEETING DE RAT DE MARRE HUMAINE PARTOUT Où IL PASSE ALORS QUE VOUS L 'OPPOSITION PENDANT CE TEMPS VOUS PERDEZ VOTRE TEMPS EN DISANT QU'IL NE SERA PAS CANDIDAT CAR VOUS ETES IMPOPULAIRE ET INCAPABLE DE MOBILISER COMME LE FAIT WADE ET LE P.D.S MAINTENANT IL EST SURE QUE WADE PASSERA AU PREMIER TOUR. GORGUI DOU SENE MOROM

2.Posté par ndiaye le 11/02/2012 20:18
Niass n'est pas capable de redresser une maison il est comme abdoulaye wade une fois elu il est capable de s'aggripper au pouvoir

3.Posté par THE KING le 11/02/2012 20:27
je suis apolitique et reste convaincu au plus profond de moi que TAPHA est "ECCE HOMO "...pour etre explicite LHOMME DE LA SITUATION....mais connaissant le degré d 'irresponsabilité des senegalais , ils ne lui accorderont pas leur confiance.....et là tant pis ils creveront tous dans la misere......noire...deja ils n'ont rien à manger .....laisser encore ce monstre de WADE truquer LES ELECTIONS vous risquerez tous L'INIMAGINABLE..........je pense que c'est le moment de se lever comme un seul homme et de dire NON........à WADE , une seule option BOUTER HORS DE L'ETAT DU SENEGAL CETTE CREATURE MACHIAVELIQUE , LUCIFERIENNE , INFERNALE , CE VIEUX SALAUD DE wade...et je demande à ALLAH (SW) d'aider mon peuple meurtri par ce vieux VAMPIRE......AMEN

4.Posté par pape le 11/02/2012 20:36
il ny a aucun doute que cest lhomme quil faut actuellement pour le senegal.

5.Posté par Kevin-eric le 11/02/2012 20:46
En plus d'être riche, Niasse est le seul homme politique du Sénégal qui reverse directement ses salaires de député et de ministre à des écoles coraniques et des étudiants de la fac.. Contrairement aux voleurs libéraux, francs-maçons qui font la politique pour s'enrichir... Mais dommage, notre peuple enfantin et insouciant préfèrera vendre la carte d'électeur à 2000 cfa.. Si Wade passe en 2012, nous allons bouffer du foin .. et Karim Wade va bouter tous les membres du PDS dehors et nommer des toucouleurs du Fouta prêts à lui obéir car les anciens comme Souleymane Ndéné vont gèner sa dictature...Une nouvelle caste de truands européens et arabes vont s'emparer du pays... JEUNES DU PDS? RESAISISSEZ-VOUS !!!!!!!!!!!

6.Posté par golo Bi le 11/02/2012 21:19
@Agbo, Que veux tu? qu'on laisse des assassins et des voleurs en liberte. Vraiment j'ai pitie de ceux qui disent que Niasse est un rancunier

7.Posté par lokhos le 11/02/2012 21:25
il n'ya ques les ennemis du sénégal et les idiots qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez qui sont contre NIASSE. NIASSE est à tout point de vue le meilleur en ce moment! Le Sénégal sera remis sur les rails avec lui

8.Posté par thiernomawdo le 11/02/2012 22:17
T'a raison lokhos! c'est NIASSE qu'il faut aux sénégalais sinon on est foutu

9.Posté par aliounetine le 11/02/2012 22:51
moi je verrai bien niass president de la republique pour une seule raison...voilà une personne qui saura etre à la tete de tous les senegalais pour retablir un etat de droit...je dis bien un etat de droit...l'idéal serait que les candidats au sein du m23 desistent pour lui en retour qu'il s'engage à gérer une transition de 2 ans pour préparer des èlections auxquelles il ne participera pas...mon idée est peut-etre celle d'un ignorant,mais l'opposition y gagnerait beaucoup....choisir niass pour mettre en pratique les conclusions des assises nationales....avec tous les candidats qui formeront un collège présidentiel pour 2 ans...c'est faisable!!!!!

10.Posté par pierre le 11/02/2012 22:58
si Niasse faisait une campagne présidentiel en FRANCE , il aurait battu avec un large score les ténors de la politique francaise. Tout simplement parce qu'il a une éthique , il est droit , c'est un " self made man " ,il respecte les institutions de la république et les valeurs familiales

pierrebahsa@live.fr

11.Posté par pape le 12/02/2012 01:18
je suis pour quon construise des prisons partout pour les voleurs et assassins du pds. et une pour wade tout seul

12.Posté par Magas le 12/02/2012 12:23
Pitié, faites appel à un correcteur pour revoir vos articles! Celui-ci est infesté de fautes d'orthogaphe et de syntaxe! C'est terrible, car elles le rendent illisible!

13.Posté par SOURCE le 12/02/2012 14:27
Peuple sénégalais, réveillez vous !
NIASSE aime tellement le Senegal qu'il se présente une nouvelle fois (et ce sera la dernière) alors saisissez votre chance!
Si NIASSE vous échappe cette fois-ci, vous le regretterez toute votre vie.
Il n'y a que lui et son équipe pour sauver le Sénégal, REVEILLEZ VOUS !

NIASSE NE VOUS VOLERA PAS, IL NE VOUS MENTIRA PAS ET IL PUNIRA TOUS CEUX QUI ONT MIS LE PAYS A GENOUX ! Le Sénégal deviendra un pays prospère !

c'est sa dernière présentation a la présidentielle, faites lui confiance non d'une pipe !



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016