Contribution : Mamadou Racine Sy est un exemple pour la jeunesse sénégalaise ou réponse au « Sénégalais » qui s’en est pris à lui


Contribution : Mamadou Racine Sy est un exemple pour la jeunesse sénégalaise ou réponse au « Sénégalais » qui s’en est pris à lui
Dans une contribution non signée et publiée dans le site Dakaractu, un «sénégalais qui s’intéresse à l'actualité politique et économique » (c’est ainsi que se définit le signataire), a cru devoir s’en prendre à Monsieur Mamadou Racine Sy qu’il considère comme un « cumulard » sur qui, il veut « attirer l’attention des Sénégalais ».
Ami et collègue de Racine, je n’ai pas manqué de lire ladite contribution. Et c’est pour me rendre compte de la raison pour laquelle, l’auteur n’a pas eu le courage de signer son texte. Tout au long de l’article en question, l’auteur a fait étalage des différentes fonctions qu’occupe Monsieur Racine Sy, comme s’il exprimait une certaine jalousie née des nombreux succès engrangés par l’enfant de Podor, s’il n’est pas seulement le plumitif d’un concurrent ou adversaire.
En effet, après avoir cité les différentes fonctions exercées par Racine, il donne son verdict implacable « Il n'est pas normal qu'une seule personne concentre entre ses mains toutes ces fonctions alors que le Sénégal regorge de talents et de compétences.»
En analysant de près les responsabilités énumérées, on se rend compte qu’elles relèvent, toutes, de l’initiative privée. Autrement dit, de l’engagement personnel et de l’investissement de M. Sy qui a créé des entreprises qui n’ont rien à voir avec l’Etat et avec l’argent public. Si Racine Sy est dans le conseil d’administration des institutions de prévoyance sociale ou au conseil économique et social où il est le prédisent du groupe des socioprofessionnels et non président de commission comme écrit, il le doit à sa qualité d’employeur et de représentant du secteur privé national. On ne peut donc le lui reprocher, tout comme on ne peut lui reprocher d’investir dans le privé et de créer des centaines d’emplois pour les jeunes sénégalais.
Mamadou Racine Sy s’est fait tout seul dans le secteur privé en créant des entreprises qui ont prospéré parce que gérées par la compétence et le talent qu’on lui connait. Dans le Conseil Economique et Social où nous siégeons ensemble, je puis témoigner de sa compétence, de sa rigueur, de son ouverture d’esprit et, surtout, de son patriotisme et de son engagement pour le développement du Sénégal.
Racine Sy c’est le culte de la compétence et du mérite. Il constitue assurément un exemple pour la jeunesse sénégalaise dont il figure en bonne place parmi les références.
Yatma FALL
Conseiller Economique et Social
Dimanche 22 Janvier 2012
Yatma FALL, Conseiller Economique et Social




1.Posté par Le Républicain le 22/01/2012 17:59
Mamadou Seck n'est qu'un lâche. Quand je l'ai écouté ce matin, je n'avais qu'une envie : VOMIR ! Il sait d'ailleurs ce que signifie cette expression. Macky Sall l'a sauvé en 2005 quand; au plus fort de la crise WADE-IDY; le chef de l'Etat a donné instruction pour le sortir du gouvernement parce que taxé Pro-Idy, ce qui n'était d'ailleurs pas faux. Macky lui a demandé d'aller organiser un meeting de clarification à Mbao. Il est allé vite rassembler ses ouailles et affidés pour TRENTER DE SUAVER SA PEAU. Ce meeting a été présidé par Macky Sall n°2 du PDS. Il avait à ses côtés un certain Abdou Fall, son compagnon de beuverie avec qui il a monté le coup de l'Assemblée Nationale pour faire débarquer Macky Sall du perchoir avec la complicité active de Iba Der Thiam. Il avait pris Abdou Fall comme témoin pour marteler son ancrage dans le camp de Wade au détriment de son mentor Idy. Il ne jurait que de MAcky Sall depuis lors jusqu'à ce qu'il ait été retourné par Wade, Doudou Wade et le clan Wade contre ce même Macky. Ce dernier est resté digne et jamais il n'a dit du mal de Mamadou Seck. Le Maire de Mbao en perte de vitesse dans son fief, en mal de popularité au Pds, un sournois notoire qui sait mal cacher son jeu, n'a pas d'autre bouée de sauvetage que Macky Sall sur qui il veut tirer pour désorienter le regard de ses frères libéraux et rivaux dans la course à la succession du Vieux. Il est hyper ambitieux pour ne pas dire prétentieux. Mamadou seck est intéressé plus que quiconque par le plan B de Me Wade. Il active de manière souterraine des troubadours comme le député Seydou Diouf pour travailler certains porteurs de voix supposés. Il n'aimme pas Souleymane Ndéné Ndiaye et passe toute sa vie à le calomnier. Ceux qui lui sont proches savent bien ce que je dis. Il ne croit qu'en sa personne. Quand l'heure sonnera, j'en dirais encore plus. Je ne suis pas avec Macky Sall mais j'étais ahuri quand j'ai entendu ce matin Mamadou Seck dire certaines contevérités sur son prédécesseur. Mamadou Seck est un fieffé menteur et j'enverrais d'ailleurs sous peu une lettre au Président de la République Me Abdoulaye WAde pour lui donner des éléments (dont certains documents sonores) d'une gravité extrême pour lui prouver le manque de loyauté et de sincérité de cet énergumène fumeux bombardé au cœur de l'Etat par accident. C'est un véritable monstre que Me Wade et son fils Karim Wade ont intérêt à découvrir. Si le Président Wade ou un de ses hommes de confiance sont intéressés, je laisserais sur ce site éventuellement une adresse mail par laquelle nous allons communiquer pour des raisons de sécurité. Il est temps pour l'intérêt de la République de démasquer certains tartuffes politiciens en mal de légitimité au Pds qui polluent l'espace public. A bon entendeur, soûlard de Mamadou Seck !

2.Posté par Abou le 22/01/2012 18:20
Monsieur le conseiller économique et social,

Le seul fait de dire que vous êtes l'ami et le collègue de Monsieur Sy, vous disqualifie et vous prive de toute objectivité. Au Sénégal il suffit de dénoncer des pratiques pour qu'on vous traite de jaloux ou de méchant. Pourtant l'article parlant du cumul de fonctions de Monsieur Sy ne fait que pointer du doigt des largesses injustifiées dont Monsieur Sy bénéficie avec le régime de Wade notamment l'acquisition de l’hôtel méridien.

Dites moi monsieur le conseiller de cette institution inutile, il y a combien d'opérateurs privés sénégalais aussi méritants que Monsieur Sy, votre amitié intéressée avec monsieur Sy vous empêche de lui dire qu'il cumule trop de fonctions et que ce cumul pourait créer des conflits d’intérêts.

Si vraiment Monsieur Sy veut être un exemple pour la jeunesse sénégalaise, dites lui de se départir d'une de ses fonctions et de libérer la place pour les jeunes diplômés compétents qui souffrent de chômage pour la simple raison qu'ils n'ont pas d'accointances avec le pouvoir en particulier Karim Wade.

3.Posté par ADJA le 22/01/2012 18:47
ABOU MANGUI DIEUGUELOU MAIS MANE J'ai lu les deux articles et je pense que monsieur Yatma FALL ME PERSUADE PLUS QUE CELUI QUI N'ose meme pas dire qui il est. Niit ki danguey gnémé li nguey wakh et il faut surtout arreter de dire karim par ci wade par la . nék fi di yeuye tiaf rek nane je suis diplomlé j'ai des compétences. Si les fonctions qu'il occupe, il ne les méritaient pas les grandes bouches du Senegal genre maitre elaj diouf et consor s'en seront pri a lui depuis tres longtemps, pour lane tey bene niit teup feulé rek di ko attaké gratuitement, woor neumeu né c kelkun bou ko beugueu yaakal . comme senegal kouy avancé ak kouy liguey rek lagniy bagne . ARGUMENT DEY VALABLE TE WAKH DANGA KOY TEK FOU Léér. DOU ENQUETE POLICIERE NI JOURNALISTIK
DIEULé SA WAKH FEULé beug gnou sonal

4.Posté par Prudio le 22/01/2012 18:49
En voici un qui se targue d'être un ami de Racine alors qu'en réalité, il est loin de le connaitre.
Il est l'heritier d'un père Cheikh Amala Sy qui est m rot très jeune en laissant a ses enfants en héritage son seul réseau de relations tissées au sein du monde du tourisme dont il faut le reconnaitre il a été un des pionniers en un moment où c'était le vide total. C'est ainsi que Racine s'est retrouve sans aucun diplôme connu, ni un niveau d'instruction quelconque introduit auprès des Delmas, Senegal Tours, Senetranscars...le carrossier Marchand comme une mascotte d'amis fidèles a son défunt papa, mort subitement d'accidents routier sur la route de
Mbour.
A la faveur d'une introduction du groupe Bollorey dans le lanterneau économique sénégalais, voici le jeune Racine aux côtés d'une puissance financière enviable qu 'il a su mettre a profit pour créer l'image d'un interlocuteur incontournable des deux cotés. Aux yeux des sénégalais, voici Racine homme de confiance destoubabspuissants. Ces derniers ne pouvant siéger dans les différentes instances du patronat vont le catapulter pour qu'il se positionne et reste leur porte voix au sein du patronat le plus occidentalisé. Jamais Racine n'a miliite à la Cnes par exemple car c'est et demeure l'homme des blancs.
Ces derniers l'ayant propulse au sein des instances dirigeantes du patronat lui donneront ainsi une certaine aura qui permettra aux nouveaux venus de l'alternance de croire que Racine est un opérateur économique important.
Ce qui est absolument faux. Je crois d'ailleurs que lorsqu'on a le temps de siéger partout, c'est race que ses entreprises ne bénéficient pas vraiment de vos compétences. Racine est donc un instrument crééde toutes pièces par le patronat colonial. Jamais du temps de Diouf, il n'aurait con jubé telle reconnaissance car on connaissait de fond en comble toute son histoire depuis les mouvements pionniers dont feu son père était membre avant son entrée dans le cabinet du ministre Alioune Tall homonyme de son jeune frère.
Racine dans le Ca de l'Ipres a tout manigancé pour récupèrer pour le compte des blancs l'hôtel indépendance par exemple. A la causse de sécurité sociale, il faudra veiller a la récupération du ptrimoine immoblier de cette institution. Raison pour laquelle il s'est investi pour faire partir un excellent gestionnaire qu'exit Yeri Diop.
Il est loin d'être un modèle dont devraits'inspirer la jeunesse sénégalaise.
La pudeur m'interdit d'en dre davantage.

5.Posté par ADJA le 22/01/2012 18:57
tu commence a étaler sa vie et la tu nous parle de pudeur monnnnnnnnn vieux tu te li toi, je crois k non .

6.Posté par Abou le 22/01/2012 19:04
Adja, mes propos ne cherchent nullement à te persuader de quoi que ce soit. Si les arguments de ce conseiller t'ont convaincu libre à toi de le dire c'est ton business. Je fais juste un constat. J'aurais souhaité que tu puisses sur le fond du débat faire au lieu de d'employer des expressions qui sortent du contexte comme " yeuye thiaf". Ce n'est pas parce que maitre elhadji diouf (qui n'est pas un référence d'ailleurs) n'a pas dénoncé ce cumul de monsieur Sy que ça ne pose pas problème.

7.Posté par l le 22/01/2012 19:28
Désolé, c'est pas un exemple.
Quand on laisse ses contractuels, des mois sans salaires, je doute de votre exemplarité. Allez vérifier du côté de Saly
Sa vie sociale n'est non plus un exemple pour la jeunesse sénégalaise.
Avançons.

8.Posté par titi le 22/01/2012 21:28
racine dou exemple ki bakhoul goudi bakhoule beutieuk, bakhoul keur bakhoule alleu, merci prudio pour ces precisions, il ne fait ke pervertir les gens il est tres dangereux et sournois.

9.Posté par lol le 23/01/2012 11:08
C'est de la jalousie, ni plus ni moins. Le chien aboie, la caravane passe!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016