Contribution : Le peuple Sénégalais sait s’exprimer d’une seule voix. Finalement il faut juste un véritable leader.


Uni comme un bloc, le peuple Sénégalais a exprimé son exaspération, son désaccord au régime de Macky Sall. Tous ont adhéré à l'initiative de la marche de Y'en à Marre, sans rancune pour certains et avec philosophie pour d'autres; politiciens et citoyens ont protesté de façon mature contre  la dictature rampante du pouvoir. 
Les politiciens n’ont pas le monopole du peuple. Les Sénégalais ont démontré qu'ils ne suivent en fait que les leaders qui s'engagent pour leur causes véritables surtout sur des questions essentielles. Quand il s’est agi actuellement de défendre les libertés fondamentales notamment celle de s'opposer aux dérives du régime au pouvoir, qu'importe celui qui prend l'initiative. Même s’il s'agit de Y'en à Marre accusé de corruption par le pouvoir avec qui il a jadis combattu l’ancien régime de Wade. Dire «stop» de cette manière à Macky Sall et son pouvoir qui cherchent à bâillonner ses opposants, oubliant au passage les priorités d'une bonne gouvernance. L’opposition pourtant phagocytée par des dirigeants aux égos démesurés, a su se joindre à l'initiative des Fou Malade et Co. Le PDS marcher aux côtés des partisans de Khalifa Sall, d'Idrissa Seck et autres en plus des organisations de la société civile! Il fallait vraiment un motif au-dessus de toute considération partisane. Mais surtout, il aura fallu un preneur d'initiative, en d’autres termes un leader. Et sur ce coup, Y'en à Marre s’est avéré un dirigeant et fédérateur, ne serait-ce qu’en l’espace d'un après-midi désormais historique d'un 7 avril 2017.

Rokia Pédro
Vendredi 7 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :