Contribution : Le compte bancaire de Karim à Monaco ou l’art de servir du vieux dans un emballage neuf


Contribution : Le compte bancaire de Karim à Monaco ou l’art de servir du vieux dans un emballage neuf
Campagne d’intox, manipulation, voilà les noms que mérite la publication d’un article du Quotidien repris dans la presse écrite et en ligne, sous le titre fracassant ‘’Karim Prince de Monaco ? La CREI saisit 30 comptes’’. Ce texte ne fait que reprendre les thèses du Procureur Spécial de la CREI et du Ministère de la Justice.

La publication qui veut créer la sensation présente, comme un élément nouveau, une soit disant découverte d’investigateurs, le compte bancaire que Karim possède à Monaco.

Il est dit que c’est une délégation judiciaire que la CREI a envoyée à Monaco qui vient de découvrir un compte que Karim y détenait et que, ‘’poussant leurs investigations’’, les ‘’envoyés spéciaux’’ de la CREI ont trouvé d’autres comptes au nom de Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo, Abdou Karim Bourgi, Pape Mamadou Pouye, reconnaissant, à la lettre, qu’ils sont propriétaires des sociétés titulaires des comptes.

Evidemment, l’article, reprenant la rengaine du Procureur Spécial déjà réfutée par des documents sans équivoque, les présente, de nouveau,
comme étant des prête-noms, c’est-à-dire des individus sans personnalité aucune, sans patrimoine propre, ne possédant rien et ne gérant que pour Karim. On nous dit que les membres de la Commission seraient particulièrement irrités par l’article publié dans ‘’Le Quotidien’’.

Si, dans notre pays, le titre de propriété est bien régi par le Code des Obligations Civiles et Commerciales, les documents fournis par les intéressés sont, en l’absence d’un seul élément contraire, les preuves légales qu’ils sont propriétaires de leurs sociétés.

Si chaque fois, prenant un groupe de personnes qui se fréquentent on les présente toutes comme les prête-noms de l’une d’entre elles, où
allons-nous ?

S’agissant de ces autres comptes, l’on sait que des centaines de Sénégalais, de tous les régimes, depuis l’indépendance, hommes
politiques, hauts fonctionnaires et hommes d’affaires ont ouvert un ou plusieurs comptes à Monaco ou ailleurs.

La Commission rogatoire devrait donc s’étendre à tous les Sénégalais qui ont un compte à Monaco, à  Luxembourg, à Genève, Londres et New
York ? Pourquoi, par exemple, ne pas étendre les investigations à Paris auprès de la Société générale, le Crédit Lyonnais ou la BNP,
société-mère de la BICIS ? Et faire des rapprochements entre titulaires de comptes qui se fréquentent ?

En ce qui concerne Karim WADE dont on aurait trouvé l’équivalent de 1, 3 milliard dans un compte portant son nom ; rien d’étonnant pour notre
compatriote qui a été pendant une dizaine d’années Directeur associé (Corporate Director) d’une grande Banque multinationale de la City de
Londres qui, comme toutes les grandes multinationales non seulement alloue déjà des salaires substantiels aux grands cadres expatriés,
mais distribue, à la fin de chaque année, à ses cadres supérieurs d’importants bonus.  Ensuite il a été Conseiller à la Présidence,
Ministre et Ministre d’Etat pendant un certain nombre d’années  et est le fils d’un Président à qui l’Etat, par le biais de la loi de Finances votée par  l’Assemblée nationale, a gratifié, en toute légalité, chaque année, pendant douze ans, de milliards dont il n’a pas à rendre compte.

Karim WADE, dont le mémoire en réponse est publié dans le net, s’est déjà largement expliqué sur tous  les fonds qu’il a eu à posséder ou àdépenser, notamment pour l’achat de vieilles petites villas jouxtant la maison familiale du Point E pour son extension qui n’est d’ailleurs pas achevée.  Les plus hautes autorités actuelles n’ignorent rien de ses comptes, de leur consistance et l’origine des fonds qui ont pu y être déposés puisque, grâce à la traçabilité, il a été possible de remonter leur itinéraire qui a abouti   à une origine légale transparente, encore une fois, connue des plus hautes autorités actuelles.

Sur cette question le débat doit être déclaré clos.

Terminons sur la fameuse délégation judiciaire ou les ‘’envoyés spéciaux’’ de la CREI à Monaco.   En les présentant comme des
investigateurs, limiers hors pairs, on a voulu faire croire qu’il y avait quelque chose de nouveau et placer l’affaire dans une atmosphère de roman policier.

Au total, on aura remarqué que le Procureur spécial qui, visiblement, a inspiré l’article, n’ayant rien trouvé contre Karim, et ne disposant d’aucune preuve sérieuse des accusations de détournement de centaines de milliards qui seraient cachés en France ou aux Etats-Unis, a choisi d’adopter le profil bas sur les promesses faites par Macky Sall aux Sénégalais de ramener ces milliards au pays, et  tente maintenant, par manipulation de la presse, de nous divertir en orientant l’attention sur des questions de patrimoine qui, si importantes qu’elles soient, ne constituent pas le vrai problème qui est que les Sénégalais exigent que Macky Sall rapporte la preuve de l’existence à l’étranger, non pas de 1,3 milliard, mais de centaines de milliards détournés et cachés par les gens du régime de Wade.

Pour relancer une opinion devenue profondément sceptique, désabusée et lassée par l’accumulation  d’une montagne de  mensonges destinés en réalité  à justifier une chasse aux sorcières, il a recours, maintenant, à la technique de présentation d’une vieille marchandis dans un emballage neuf.
Dakaractu2




Samedi 29 Juin 2013
Notez


1.Posté par Diaw le 29/06/2013 14:16
Entièrement d'accord avec le contenu de cette contribution.

2.Posté par slowly le 29/06/2013 17:03
en total desaccord.....monsieur il ya des enquetes qui durent des années....vous pensez que Karim est aussi idiot pour permettre à nos enqueteurs de retrouver le butin en un temps record.....la communication autour de cette affaire est mediocre mais soyons serieux Karim a abusé des senegalais...et pour le savoir il faut une aide exterieure une collaboration d'autres etats......ce sont justement des delinquants financiers qui ont aidé Karim......pleurez pour Karim n'a pas de sens...il faut plutot pleurer pour nos sous qu'on risque de perdre à jamais pour un pays aussi pauvre!!!!!!!

3.Posté par badou men lepp le 30/06/2013 07:33
Mon cher, tu défens mal ton ami Karim car dire qu'il est le fils d'un Président à qui on a alloué légalement des milliards qu'il n'a pas à justifier c'est enfoncer ton Karim. C'est à Wade qu'on a alloué des sous pas à Karim mon cher. Son père nous a tous trompé mais on va se rattraper sur son fils Ahhhhhhhhh. Pauvre Wade. Il n'a rien compris ila affaire à des sénégalais plus malin que lui; il va trinquer lui et sa famille.

4.Posté par Billal le 30/06/2013 08:36
" fils d’un Président à qui l’Etat, par le biais de la loi de Finances votée par l’Assemblée nationale, a gratifié, en toute légalité, chaque année, pendant douze ans, de milliards dont il n’a pas à rendre compte".

Voulez vous dire que détourner cet argent public est légal?

5.Posté par nayde le 30/06/2013 09:38
Voila quelqu'un qui a le mérite d'etre lu. BRAVO.......BRAVO.........BRAVO......BRAVO

6.Posté par ZAMIO le 30/06/2013 10:10
MERCI POUR CET ARTICLE ANALYSE TRES LOGIQUE ET OBJECTIVE. MACKY ET SES AMIES PEDERASTES DEVRAIENT EVITER D'AJOUTER ALEURS VICES INNOMMABLES CES MENSONGES EHONTES SUR LE DIGNE FILS DE CE PAYS QU'EST KARIM WADE.

7.Posté par Senegal le 30/06/2013 12:49
Tout à fait. D'ailleurs cela fait presque 2 ans qu'ils enquêtent mais toujours rien de concret tout est base sur des rumeurs. La montagne va accouchée d'une souris

8.Posté par fifi le 30/06/2013 13:12
Tout le monde sait que c'est le plus grand voleur du siècle. C'est dommage il croupira en prison mais on ne récoltera que des miettes. Ils sont si mauvais qu'ils referent perdre cet argent que de le redonner au Senegal. Ce sont tous des voleurs, il faut les laisser en prison bagnou torokh Dieu sait qu'ils ont tous vole et plus que WADE.



Dans la même rubrique :