Consommation de drogue, détention de faux billets etc. : Marie Siliane Valéra / Aïda Patra, une amitié délinquante

Sokhna Astou Kane dite Aïda Patra et Marie Siliane Valéra seront jugées lundi prochain pour détention et usage de chanvre indien. Déjà en mars 2004, les deux «potes» étaient au cœur d’une sombre affaire de faux billets qui avait valu la prison à la dernière citée.


Consommation de drogue, détention de faux billets etc. : Marie Siliane Valéra / Aïda Patra, une amitié délinquante
Sokhna Astou Kane dite Aïda Patra est, depuis hier, sous mandat de dépôt pour détention et usage de chanvre de indien. Elle sera jugée en flagrant délit lundi prochain en même temps que Marie Siliane Valéra avec qui elle est tombée.
Libération a appris de sources autorisées que mardi soir, les enquêteurs de l’Ocrtis ont reçu des informations faisant état d’un réseau de vente de chanvre et de crack dont le cerveau serait un nommé Benga qui loge au quartier Gouye Sor à Ouakam (Dakar).
En descendant chez ce dernier, à 21 heures 40 minutes, les enquêteurs ont surpris Aïda Patra et Marie Siliane Valéra en train de fumer des joints. Benga qui avait aperçu les policiers a escaladé le mur pour se fondre dans la nature. N’empêche, les enquêteurs ont trouvé sur la terrasse un fumoir de crack, des résidus de cannabis, mais aussi du papier aluminium qui sert au conditionnement de la drogue.
Interrogée, l’animatrice de la Sen Tv a certes reconnu qu’il lui arrivait de fumer du chanvre. Pour autant, elle jure être venue chez Benga pour boire de l’alcool.
Une version démontée par Marie Siliane Valéra. Cette dernière a affirmé que le fumoir trouvé sur les lieux appartient à Patra qui, d’après elle, est une grande consommatrice de crack.
En attendant que le linge sale se lave entre potes lundi prochain, il s’avère qu’elles ne sont pas à leur première affaire judiciaire.
En mars 2004, Marie Sliane Valéra avait été écrouée pour détention de faux billets. Elle était tombée à l’aéroport, alors qu’elle essayait de changer 900 dollars en toc.
A la barre, elle affirmera que l’argent en question appartenait à un certain Aziz Diallo qu’elle avait rencontré au bar «Chez Mendy» à Ouakam en présence de...Aïda Patra. Valéra ajoutait avoir couché ensuite avec Aziz Diallo à qui Aïda Patra aurait fait les poches, alors qu’il dormait encore.
Vendredi 13 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :