Conseil interministériel sur les inondations : 70 milliards injectés dans le secteur pour prévenir et gérer les inondations (Premier ministre)


Conseil interministériel sur les inondations : 70 milliards injectés dans le secteur pour prévenir et gérer les inondations (Premier ministre)
Le conseil interministériel sur les inondations qui devait se tenir aujourd'hui à 10 heures à la Primature et qui devait être présidé par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a été finalement annulé. 
Le conseil interministériel avait pour objectif de discuter avec les acteurs concernés de la prévention et la gestion des inondations. 
Pourtant, le Premier ministre, en compagnie de plusieurs membres du Gouvernement était sur place et avait déjà donné la feuille de route pour la tenue du conseil. Le PM avait abordé la question des avancements observés sur les différentes activités du programme décennal de lutte contre les inondations dont la mise en oeuvre traduit des résultats appréciables en termes de densification du réseau de drainage. Mais aussi le Premier ministre a souligné que 70 milliards ont été injectés dans le programme décennal qui a permis de mettre hors d'eau plusieurs localités du pays et la réinstallation de plus de 2000 familles dans des sites assainis.
Pour cela, le PM rappelle que le président de la République, soucieux du bien-être des sénégalais, a instruit au gouvernement de prendre les dispositions pour préparer l'hivernage en travaillant à prévenir et gérer cette période sur toute l'étendue du territoire. 
Parlant du conseil, le premier ministre a déclaré que l'ordre du jour était de parler des trois point conjoncturels qui sont l'évaluation des mesures déjà engagées concernant les opérations pré-hivernales (le curage, désensablement, mise à niveau des stations, aménagement des bassins, affrètement des dispositifs de pompage et d'évacuation des eaux), l'état d'exécution des différents projets et programmes structurant de lutte contre les inondations en cours et enfin, l'adoption de la matrice d'action prioritaire.
Il a parlé aussi des innovations du ministre Diène Farba Sarr qui était tenu de les expliquer. Il a expliqué que beaucoup de ministres devaient prendre la parole pour expliquer l'avancement des projets. 
Jeudi 16 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :