Confrérie Gülen : Le Sénégal dans le viseur des diplomates turcs


Des dizaines de rapports confidentiels, révélés par Mediapart et ses partenaires du réseau de médias européens EIC, démontrent que les responsables religieux et les diplomates turcs ont espionné dans le monde entier les sympathisants supposés de la confrérie Gülen, accusée par le président Erdogan d'avoir fomenté le coup d'État manqué de juillet 2016. Au moins trente-huit pays sont concernés, dont la moitié des États de l'Union européenne et l'Afrique. 

En Mauritanie, l'ambassade de Turquie se montre particulièrement zélée. Après avoir détaillé les structures de la confrérie dans le pays, le rapport prévient le siège du Diyanet « qu'il y a des rumeurs selon lesquelles la structure est particulièrement puissante au Sénégal, le pays le plus important d'Afrique de l'Ouest ».
Dès lors, les diplomates « recommandent » que la présidence des affaires religieuses « se concentre particulièrement sur le Sénégal et y nomme rapidement un conseiller pour les affaires religieuses » afin d'y surveiller les gülénistes.
Vendredi 31 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :