Conflit entre Khalifa Sall et le ministère du Renouveau urbain : L’association des élus départementaux invite les différentes parties à la sérénité


L’Association Nationale des Elus Départementaux (ANED)  indique dans un communiqué avoir appris avec beaucoup de regrets les derniers développements de la polémique sur fonds  de  tensions  entre la Mairie  de Dakar et le Ministère   du Renouveau Urbain et du Cadre de Vie à propos de l’aménagement de la Place de l’Indépendance dont chacun revendique la paternité.
Sans entrer dans le fond du débat, l’ANED selon la note toujours invite les différentes parties prenantes au conflit à la sérénité et au calme, conformément à une longue tradition de cohabitation dans notre pays, entre l’Etat Central et les Collectivités locales et à user des voies de recours habituels au niveau de la Justice qui est la seule en mesure de trancher selon les Lois et règlements du pays.
 
Sous ce rapport  l’ANED déplore  le recours à la violence contre les élus locaux qui doivent être protégés dans l’exercice de leurs missions. Dans le même ordre d’idées, elle dénonce   les écarts de langage et les appels à la remise en cause de l’autorité de l’Etat qui doit s’exercer dans toute sa plénitude, quelques soient par ailleurs les griefs formulés par les uns et les autres.
 
L’ANED invite au respect de la lettre et de l’esprit de  l’autonomie des Collectivités locales, conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur dans notre pays, telles qu’elles sont contenues dans le Code Général des Collectivités territoriales, mais elle tient à rappeler que les Collectivités locales constituent un démembrement de l’Etat dont elles sont le prolongement.  « A ce titre, elles tiennent toutes leurs missions et leurs prérogatives de l’Etat qui peut décider de les retirer  à chaque fois qu’il le juge utile et nécessaire.  C’est le lieu ici de rendre un vibrant hommage au Président de la République Macky Sall qui a consenti d’énormes efforts pour l’émancipation des Collectivités locales et pour plus de clarté et de lisibilité de notre politique de décentralisation ».
 
Pour finir l’ANED estime que la Décentralisation est un bien commun qui fait partie de notre patrimoine national  et à ce titre, les élus locaux doivent éviter toute attitude politicienne  qui ne ferait que porter un grand coup à notre démocratie et à notre commun vouloir vivre ensemble.    
 
Vendredi 5 Février 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Souvenir PA DIENG 1 AN

Souvenir PA DIENG 1 AN - 25/04/2017