Conférences des Parties des conventions de Bâle, Rotterdam et Stockholm : une position commune des pays africains en vue


Le Sénégal abrite une réunion importante préparatoire des Conférences des Parties des conventions de Bâle, Rotterdam et Stockholm qui se tiendront en Avril prochain en Genève. Des conventions importantes qui régissent la gestion des produits chimiques de façon générale ce qui explique l’organisation d’une telle rencontre, dans le cadre de leur mise en œuvre efficiente.
 
« Ces trois (3) Conventions ont comme but  commun  la protection de la santé humaine et environnementale pour la promotion du développement durable. C’est la raison pour laquelle leur coordination et coopération ne peuvent qu’être saluées car demeurant  un exemple concret pour la mise en synergie d’autres conventions » a dit Ndiaye Ramatoulaye Dieng, Secrétaire Général du ministère de l’environnement du Sénégal.
 
« La rencontre devra aider les pays africains à avoir une position commune lors des assises de Genève » a-t-elle aussi laissé entendre lors de l’ouverture de la rencontre.
 
« Il est important avec l’Afrique qui marche vers le développement. Parce que le continent consomme beaucoup de ces produits mais  a des problèmes pour gérer ces produits. Et pour protéger la santé des populations, il est important pour les pays africains de se réunir et préparer ces rencontres a Genève »
 
Il convient de souligner que le Sénégal abrite le Siège du  Centre de Formation et de Transfert de Technologies pour les pays d’Afrique francophone un centre qui a pour mission d’appuyer les pays membres dans la mise en œuvre des Conventions de Bâle et Stockholm et des autres conventions relatives à la gestion des produits chimiques.
 
La tenue de cette réunion africaine préparatoire pour les prochaines  conférences a été rendu possible par le gouvernement suisse qui a accordé son soutien financier a révélé la représentante du ministre.
 
Ces quatre (4) jours, devrait permettre aux experts africains de discuter sur l’identification  des priorités et questions communes au niveau régional ; et la préparation de positions régionales a conclu Mme Ndiaye.
Mercredi 15 Mars 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :