Conférence des Etats Parties dans la lutte contre le Dopage : Matar Ba reconnait la pratique dans la lutte traditionnelle sénégalaise


Conférence des Etats Parties dans la lutte contre le Dopage : Matar Ba reconnait la pratique dans la lutte traditionnelle sénégalaise
Le ministre des Sports Matar BA lors de la 5ème Conférence des Etats Parties dans la lutte contre le Dopage dans le Sport, au siège de l'Unesco à Paris a fait état de pratique de dopage dans la lutte traditionnelle sénégalaise. « Les cas de dopage décelés sont encore rares, voire inexistants au Sénégal. Mais,  il est de notoriété publique que le dopage commence à prendre des proportions inquiétantes, surtout au niveau de la lutte traditionnelle sénégalaise » fera t’il savoir. « Longtemps ignoré par les mesures antidopage, le Comité National de Gestion de la Lutte (CNGL) a démarré en 2014, le combat contre le dopage dans la lutte avec frappe au Sénégal. Dans cette discipline où des voix s’élèvent de plus en plus pour dénoncer la recrudescence de la pratique du dopage, l’action du CNG repose sur l'instauration de tests antidopage auxquels  les lutteurs désignés sont obligatoirement soumis » dira le ministre qui faisait une communication sur le sujet.
Le dopage a-t-il dit en outre est, une violation de la morale sportive. Et la lutte contre le dopage fera t’il savoir n’est pas seulement  d’obédience sportive; elle est aussi de nature médicale mais également et surtout de nature culturelle.
« A notre sens, la lutte antidopage ne trouvera les meilleurs solutions et remèdes que lorsqu’elle puisera dans les déterminants culturels du sportif, lesquels permettent de mieux comprendre la psychologie des pratiquants ».
Notre pays a mis en place depuis 2011, une Organisation nationale antidopage, depuis sa mise en place, cette structure a privilégié la sensibilisation des sportifs sur les méfaits du dopage. 
Jeudi 29 Octobre 2015
Dakar actu




1.Posté par WAAW le 30/10/2015 06:22
Les cas de dopage décelés sont encore rares, voire inexistants au Sénégal. Mais, il est de notoriété publique que le dopage commence à prendre des proportions inquiétantes, surtout au niveau de la lutte traditionnelle sénégalaise



Dans la même rubrique :