Conditions de détention de l’Imam Ndao ! (par Mamadou Bamba Ndiaye)


 Conditions de détention de l’Imam Ndao ! (par Mamadou Bamba Ndiaye)
Arrêté depuis la fameuse nuit du 26 au 27 octobre 2016, Imam Alioune Badara Ndao de Kaolack est toujours en détention préventive. Transféré à la prison de Saint-Louis, Puis à Rebeuss, ensuite au Cap Manuel, l’Imam de Kaolack est maintenant détenu au Camp Pénal de Liberté -VI.  Si l’on admet que les conditions de détention ne sont bonnes nulle part dans les prisons sénégalaises, force est de reconnaître que la situation de l’Imam Alioune Badara Ndao s’est complétement dégradée depuis qu’il a été transféré au Camp Pénal. Un bruit répétitif et assourdissant semble troubler nuitamment son sommeil et une odeur nauséabonde l’accablerait quotidiennement du fonds de sa cellule.  Près d’un an de détention, l’Imam Ndao n’est toujours pas  jugé et ses demandes libertés provisoires ont été toutes rejetées.
A défaut de ne pouvoir commenter les faits judiciaires en cours, nous pouvons quand même,  joindre notre voix à celles de tous les militants des droits de l’homme, afin que l’Imam Ndao, à l’image des  autres détenus du Sénégal, puisse bénéficier de conditions de détention plus humaines et plus respectueuses des droits, garantis par notre Constitution.
Il est bon de rappeler que l’Imam Alioune Badara Ndao a été arrêté par des éléments de la section de recherches de Colobane, le 27 octobre dernier 2015, à son domicile de N'gane de la commune de Kaolack. Il sera inculpé pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, blanchiment de capitaux dans le cadre d’activités terroristes en bandes organisées et complicité entre autres chef d’accusation, que l’Imam semble avoir nié en bloc, si l’on se fie au compte rendu d’audition, publié par le journal « L’Observateur », en date du 4 mai 2016, selon le site Xalima News qui relate  : « Le journal L’Observateur est revenu aujourd’hui sur l’audition de l’imam Alioune Ndao de Kaolack, arrêté en novembre(Sic) dernier dans une supposée affaire de terrorisme. Face au doyen des juges, l’imam Ndao s’est lavé à grande eau. « Je ne suis pas terroriste » a t-il déclaré avant d’affirmer qu’il n’a jamais fait l’apologie du terrorisme. Il déclare également n’avoir aucun lien avec ses co-inculpés », rapporte le site.

Mamadou Bamba Ndiaye
Ancien Ministre des Affaires Religieuses
Contact : ndiabamba1949@gmail.com
Vendredi 2 Septembre 2016
Dakar actu




1.Posté par Ben Abadallah le 22/09/2016 07:26
Monsieur Bamba Ndiaye et les consorts prennent la défense de ce wahabite extrémiste que nous connaissons bien nous, les kaolaois. l'Imam Ndow ne déclarait-il pas urbi et orbi que son souhait le plus hardent est la disparations des villes religieuses du Sénégal, autrement dit, les confréries soufis. Je comprends l'ancien Ministre qui est de tendance ikhwanite, mais garde de très bonnes relations avec les mouvements wahabites du Sénégal et dont le mentor est le Professeur Ahmed Lo, représentant d'une bonne partie des organisations wahabites des Etats du Golf et surtout de l'Arabie Saoudite, du Koweït et du Qatar qui financent avec libéralité tous ses projets qui menacent la stabilité et la cohésion sociale du pays, du fait des enseignements dangereux qu'il dispense et qui sont identiques à ceux dispensés par l'Etat islamiques dans les régions qu'il contrôle en Syrie et en Irak. Mais ces mouvements sont tous sur le défensif actuellement et sont, sans exagération, en voie de disparation.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :